Accéder au contenu principal

Aucun vol au départ ou à l'arrivée de Belgique en raison d'une grève générale

La tour de contrôle de l'aéroport de Steenokkerzeel, en Belgique, le 19 juillet 2018.
La tour de contrôle de l'aéroport de Steenokkerzeel, en Belgique, le 19 juillet 2018. Thierry Roge, AFP

Une grève générale en Belgique pour une hausse des salaires, à laquelle participent les contrôleurs aériens, empêchera mercredi tout vol au départ et à l'arrivée du pays. Le transport ferroviaire est également affecté.

PUBLICITÉ

Il sera impossible, mercredi 13 février, de circuler en avion en Belgique. Aucun vol ne sera autorisé au départ ou à l'arrivée du pays, en raison d'une grève générale à laquelle participeront les aiguilleurs du ciel, a annoncé l'entreprise chargée du contrôle du trafic aérien.

"Il n'y pas de certitude quant au nombre d'employés pour occuper un nombre limité de postes cruciaux. C'est pourquoi Skeyes se voit contrainte de ne pas autoriser le trafic aérien entre mardi 12 février 22h00 et mercredi 13 février 22h00", a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

Aucun avion volant en-dessous de 8 000 mètres d'altitude, c'est-à-dire dans la zone contrôlée par Skeyes, ne sera par ailleurs autorisé à survoler le pays, a précisé à l'AFP Dominique Dehaene, porte-parole de l'entreprise.

Au-delà de 8 000 mètres, c'est un autre centre, à Maastricht (Pays-Bas) qui contrôle les avions survolant le territoire belge.

Le mouvement de grève devrait affecter quelque 60 000 voyageurs, indique l'aéroport de Bruxelles qui prévoyait un trafic aérien de 591 départs et arrivées de vols commerciaux et de fret.

Seuls les vols gouvernementaux, militaires et d'urgence autorisés

Seul un vol passager à destination de Moscou est prévu dans la journée ainsi qu'un petit nombre d'arrivées et de vols de fret.

Les vols gouvernementaux, militaires et d'urgence seront autorisés, a indiqué Dominique Dehaene.

La compagnie belge des chemins de fer SNCB a aussi annoncé que le
trafic ferroviaire était réduit de moitié environ mais qu'aucune perturbation n'était attendue sur les Thalys à destination de Paris et d'Amsterdam. Quelques Eurostar à destination de Londres ont été annulés pour des raisons de maintenance.

Les ouvriers du port d'Anvers ont entamé des débrayages, interrompant les opérations de chargement et de déchargement, tandis que plusieurs usines du pays faisaient l'objet de blocages.

Seules quelques lignes du métro, de bus et de tramways de Bruxelles assuraient leur service. Une situation similaire était constatée dans d'autres villes du pays.

Grève générale qui devrait paralyser la Belgique

Le mouvement va perturber le bon déroulement de la réunion des ministres de la défense des 29 pays de l'Otan, mercredi et jeudi à Bruxelles, a-t-on appris auprès de l'Alliance. Certains ministres pourraient manquer le début de la réunion, a-t-on expliqué.

Une grève générale à l'appel de trois syndicats, qui réclament de meilleurs salaires, une hausse des allocations et pensions, ainsi que de meilleures conditions de fin de carrière, devrait paralyser la Belgique mercredi.

Cet appel des trois grands syndicats du pays --FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral)- concerne tous les secteurs, aussi bien dans le public que dans le privé, et à travers tout le pays.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.