Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Haïti, au bord de l'abîme ?"

France 24

Dans la presse, mercredi 13 février, les manifestations qui se poursuivent dans un climat très tendu en Haïti, où les protestataires exigent la démission du président Jovenel Moïse. La grève générale en Belgique. L’indignation des journaux français face à la hausse des actes antisémites en 2018. La victoire du PSG face à Manchester United. Et une idée cafardeuse pour la Saint-Valentin.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 

À la une de la presse, mercredi matin, la situation extrêmement tendue en Haïti, où les opposants au président Jovenel Moïse manifestent depuis le 7 février. Des manifestations qui ont fait au moins six morts, selon l’AFP.

 

Le Nouvelliste évoque une "protestation (qui) ne faiblit pas", après 6 jours de "soulèvement populaire sur fond d’aggravation de la situation économique". Le journal haïtien fait état de manifestations pour "exiger la démission" du chef de l’État sur "plusieurs points du territoire", et "de scènes de vandalisme", notamment contre des stations essence et des banques. Un chaos qui a amené plusieurs figures de la société civile et les évêques catholiques d’Haïti à appeler au calme et à l’unité "pour sauver la barque nationale". "L’heure est grave, la misère augmente, le bien commun est menacé. Le pays est au bord de l’abîme ! Cette situation ne peut se prolonger", mettent en garde les évêques haïtiens.

 

La publication, fin janvier, d’un rapport de la Cour des comptes haïtienne semble avoir mis le feu aux poudres. D’après Le Figaro, ce document pointerait du doigt de possibles détournements de fonds au sommet de l'État, accusant une quinzaine d'anciens ministres et de hauts fonctionnaires d'avoir détourné des crédits d'aide au développement accordés depuis 2008 par le Venezuela. L'une des entreprises de Jovenel Moïse se serait notamment approprié des fonds destinés, au départ, à un projet de construction de route. Selon le journal, ces soupçons auraient "renforcé la colère" contre Jovenel Moïse, qui s'était fait élire en 2016 en promettant "à manger dans toutes les assiettes et de l'argent dans les poches". "Un engagement loin d'être tenu", d’après Le Figaro, puisque 60 % des Haïtiens vivent avec moins deux dollars par jour.

 

En Belgique, une grève générale a débuté mardi soir à 22 heures, pour une durée de 24 heures. Le Soir annonce que le pays va "tourner au ralenti" aujourd’hui, à cause d’une grève qui ne devrait épargner "aucun secteur", touchant notamment les transports en commun, les ports, les entreprises, les hôpitaux, et des centres commerciaux. Une "vaste mobilisation" due "à l’échec des négociations" entre les syndicats, le patronat et le gouvernement sur les salaires, selon le quotidien belge, qui rappelle que la dernière grève générale en Belgique remonte à 2014. À cette occasion, le quotidien a proposé "un grand débat" - décidément - à une gilet jaune, un syndicaliste et une étudiante qui participera elle, à la marche de demain à Bruxelles pour le climat. Bilan de leurs échanges ? Le gouvernement de Charles Michel en prend pour son grade, accusé, entre autres, d’avoir "fermé la porte au ressenti des gens", de même que les socialistes. Bref, la classe politique belge dans son ensemble serait mise en cause, à en croire Le Soir, qui prévient qu’elle va devoir "trouver autre chose que des slogans, des justifications, des excuses ou des écoutes polies pour assouvir les besoins de justice sociale, fiscale ou climatique".

 

En France, la presse s’indigne de la hausse de 74 % des actes antisémites commis en 2018, selon le ministère de l’Intérieur. Ce nombre alarme Libération, qui attribue cette "résurgence du mal" à "la brutalisation du débat public, (à) la montée des partis extrêmes et, surtout, (au) succès de la 'fachosphère'", qui drainerait "sans pratiquement aucun contrôle, des audiences de plus en plus larges sur la toile". Un succès "renforcé par le complotisme", selon Libé. "Entre conspirationnisme et antisémitisme, le cousinage est étroit", écrit le journal, en assurant que "ceux qui professent le premier favorisent le second". "Obscurantisme", dénonce Le Figaro, en pointant lui aussi du doigt "la brèche ouverte par les théories du complot", où "prospèrent les amalgames les plus infâmes, et les stigmates de l’antisémitisme", dont "quelques responsables de l’ultradroite et de l’ultragauche" se feraient "les coupables complices". "Ouvrons les yeux et démasquons toujours l’intolérable, d’où qu’il vienne", demande le quotidien.La condamnation est unanime. "Les responsables de ces ignominies, quels qu’ils soient, n’ont rien à voir avec la colère sociale actuelle", soutient L’Humanité, en rappelant que "les extrémistes sortent toujours de leur tanière par temps de crise sociale, pointant le juif, le musulman, l’immigré, le migrant, selon les époques et les moments". "Ne cédons jamais à l’antisémitisme et à la xénophobie, demande L’Huma. Unis, ne cédons rien face à ceux qui, par leur haine et leur apologie de l’ignorance, salissent la République et l’idée que nous nous faisons du futur commun".

 

On ne se quitte pas là-dessus. Bien que privé de Neymar et Cavani, le PSG s’est imposé, mardi soir, en huitième de finale aller de la Ligue des champions sur le terrain de Manchester United (0-2). Une victoire qui enflamme Le Parisien : "Paris frappe fort", peine à croire le journal. "Comme dans un rêve" : L’Equipe s’en frotte encore les yeux et salue "un exploit majeur" pour les Parisiens, désormais en "position très favorable pour le match retour" du 6 mars prochain.

Attention, prudence tout de même, car la vengeance est un plat qui se mange froid. En parlant de revanche… Si l’idée de passer, jeud, une Saint-Valentin solitaire, à ruminer vos chagrins d’amour vous déprime, sachez que vous pouvez vous adresser au zoo d’El Paso en Californie, qui propose aux rancuniers du monde entier de baptiser un petit cafard du nom de leur ex-petit ami(e). Cafard qui sera ensuite destiné à nourrir de charmants petits suricates. Une histoire trouvée dans Le Parisien.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.