Accéder au contenu principal
Dans la presse

Philippines : "Il faut défendre la liberté de la presse"

France 24

Dans les Philippines du président Duterte, une journaliste de renom est une fois de plus confrontée à la justice. Également dans la presse, jeudi 14 février, un reportage à la découverte des repentis des "maras" et, Saint-Valentin oblige, focus sur les bijoux en forme de cœur.

Publicité

C’est en une du Manila Times : Maria Ressa arrêtée pour diffamation par le "National Bureau of Investigation". Relâchée ensuite contre le paiement d’une caution, celle qui dirige le site d’information Rappler est engagée dans un bras de fer avec le président philippin Rogrigo Duterte. Pour The Guardian, "il faut défendre la liberté de la presse" et "les individus courageux comme Maria Ressa aux Philippines ont besoin de notre soutien."

"Au Salvador, la conversion ou la mort". C’est le titre d’un long reportage publié dans La Croix. "Dans son église située dans l’un des quartiers les plus dangereux de San Salvador, le pasteur baptiste Nelson Moz recueille des jeunes des gangs [les maras], repentis et convertis au christianisme, bravant les risques du harcèlement policier et des représailles."

"Love is in the air", écrit Le Figaro. "La Saint-Valentin n’a plus le monopole du cœur. Créateurs et joailliers en vendent désormais toute l’année, notamment aux 15-25 ans", précise le journal qui décrypte le marché de "ces bijoux dits de sentiment".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.