Accéder au contenu principal

Nigeria : Muhammadu Buhari et Atiku Abubakar appellent au calme après le report des élections

Les élections présidentielle et législatives ont été reportées au 23 février 2019.
Les élections présidentielle et législatives ont été reportées au 23 février 2019. Luis Tato, AFP

Quelques heures après le report des élections présidentielle et législatives, le président nigérian Muhammadu Buhari et le principal candidat de l'opposition Atiku Abubakar ont appelé, samedi, les Nigérians à éviter tout débordement.

PUBLICITÉ

Colère et déception. Le réveil a été difficile pour les Nigérians, qui ont découvert au réveil, samedi 16 février, le report suprise de la présidentielle à peine quelques heures avant l'ouverture du scrutin. Les élections présidentielle et législatives doivent désormais se tenir samedi prochain, le 23 février, selon la Commission électorale nationale (INEC) qui a fait état de problèmes logistiques après une réunion d'urgence en pleine nuit.

L'éclairage de Vincent Heribarren, spécialiste du Nigeria

À Port-Harcourt, dans le sud-est du pays, certains électeurs pas encore au courant se sont présentés devant des bureaux de vote qui auraient dû ouvrir à 8 heures locales. La déception est telle que certains avaient fait le voyage pour pouvoir rentrer dans leur région natale pour voter. À Warri, dans le sud pétrolier du pays, d'autres dénonçaient "un complot pour tricher" : "Sinon comment expliquer le report d'élections prévues depuis un an avec le temps nécessaire pour tout préparer ?"

Dans ce contexte, le président nigérian Muhammadu Buhari a appelé au calme. "J'appelle tous les Nigérians à s'abstenir de tout désordre civil et à rester pacifiques, patriotes et unis afin de veiller à ce qu'aucune force ni aucun complot n'entrave notre développement démocratique", a-t-il déclaré dans un communiqué.

>> À lire : Pauvreté extrême, corruption, insécurité... les enjeux de l'élection présidentielle au Nigeria

Muhammadu Buhari se dit "profondément déçu de voir que (...) la Commission électorale nationale indépendante (INEC) a reporté les élections présidentielle et législatives" alors qu'elle avait assuré être "totalement prête".

Il a demandé à l'INEC de veiller à ce que "tout soit mis en oeuvre pour éviter les manquements ayant conduit à ce report regrettable et garantir des élections libres et équitables aux dates fixées", mais aussi à "assurer la sécurité du matériel (électoral) déjà distribué afin qu'il ne tombe pas entre de mauvaises mains".

Le chef de l'État, qui était dans sa ville natale de Daura pour voter, rentrera dans la foulée à Abuja où doit se tenir une réunion avec l'INEC et les autres parties prenantes aux élections en début d'après-midi.

De son côté, le candidat de l'opposition, Atiku Abubakar, du Parti Populaire Démocratique (PDP) a appelé ses supporters au calme face à une "provocation". "Je demande aux Nigérians d'être patients", a-t-il lancé.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.