Accéder au contenu principal

Ligue des champions : Lyon veut croire à l'exploit face au Barça de Lionel Messi

En l'absence de Nabil Fékir, les espoirs lyonnais reposeront sur les fulgurences de Memphis Depay.
En l'absence de Nabil Fékir, les espoirs lyonnais reposeront sur les fulgurences de Memphis Depay. Romain Lafabregue, AFP

Abonné aux joutes européennes, l'OL reçoit mardi soir le FC Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des champions, en rêvant de prendre le dessus sur Lionel Messi et ses coéquipiers, avant le match retour, prévu le 13 mars.

PUBLICITÉ

L’Olympique Lyonnais, privé de son capitaine et chef d’orchestre Nabil Fékir, suspendu, reçoit mardi soir le  Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Un genre d'affiche que le club rhodanien, abonné aux exploits européens, affectionne particulièrement.

Dans la peau de l'outsider, l’OL retrouve un cador du football mondial qui tourne au ralenti en Liga ces dernières semaines, malgré les exploits de son quintuple Ballon d’or Lionel Messi, auteur d'un but par match cette (30). Après deux nuls d’affilée, le leader du championnat espagnol a gagné ce week-end, avec une équipe remaniée, par la plus petite des marges face au promu Valladolid (1-0).

Dix ans après son élimination par le Barça lors de leur unique confrontation en 8es de finale de C1, avec déjà Lionel Messi, Gerard Piqué et Sergio Busquets sur la pelouse, le club de Jean-Michel Aulas veut croire à l’exploit face à l’un des favoris de la compétition et une de ses bêtes noires historiques (en six matches disputés face aux Catalans en C1, l'OL a concédé 4 défaites et arraché deux nuls).

"Nous devons y croire car nous avons les moyens de le faire et parce que nous avons montré dans des matches de haut niveau que nous étions capables de nous élever à la hauteur des meilleures équipes, a déclaré en conférence de presse Bruno Genesio, l’entraîneur des Gones. Je pense aux matches contre Manchester City ou le Paris Saint-Germain".

Contre les Blaugranas, il faudra s'armer de la même détermination et le même engagement affichés par les Lyonnais lors de ces deux victoires convaincantes contre ces deux poids lourds européens, le Manchester City de Pep Guardiola, battu 2-1 chez lui et tenu en échec 2-2 à Lyon en phase de groupes de la C1, puis le PSG, qui a chuté pour la première fois en Ligue 1 cette saison, il y a trois semaines dans le Rhône.

"Je veux gagner, comme Lyon va essayer de le faire aussi"

"Il faut être convaincu qu'il va falloir tous faire plus d'efforts que d'habitude et afficher plus de discipline défensive pour être très solide dans la récupération, a souligné Bruno Genesio. Il faudra avoir beaucoup de confiance en nos forces. On connaît nos qualités de jeu et de projection vers l'avant. Confiance et y croire, de l'humilité, seront les éléments clé de notre réussite".

Privé de la vista de son champion du monde Nabil Fékir, l’OL, toujours invaincu dans la compétition (1 victoire et 5 nuls), comme le Barça (4 victoires et 2 nuls), va miser sur son collectif. Mais aussi sur les fulgurances de son attaquant néerlandais Memphis Depay, souvent déterminant dans ce genre de match choc, sur le volume de jeu et l’abattage Tanguy Ndombélé, essentiel dans les phases de transition, et sur la classe et vision du jeu de son jeune milieu Houssem Aouar. Le gardien Anthony Lopes, aussi explosif que décisif sur sa ligne de but et le véloce latéral gauche Ferland Mendy, sur les tablettes des plus grands clubs européens, seront également des éléments catalyseurs.

Les Barcelonais, éliminé par l’AS Rome (4-1, 0-3) en quarts de finale de la compétition la saison dernière, le savent et sont loin de prendre à la légère cette confortation.

"Nous nous attendons à un match compliqué. Lyon est une grande équipe qui possède de bons joueurs, une bonne attaque, qui a été extrêmement bonne jusqu'à présent en Ligue des champions, a concédé Ernesto Valverde, le coach blaugran. Je veux gagner, comme Lyon va essayer de le faire aussi, je ne pense pas au retour, ce serait une erreur".

Leo Messi a également prévenu que le Barça, et ses Français Samuel Umtiti et Ousmane Dembélé, allaient "faire tout leur possible" pour reconquérir une C1, remportée pour la dernière fois en 2015, et propriété exclusive du Real Madrid, le rival honni, depuis trois saisons.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.