Accéder au contenu principal

Guaido en route vers la frontière colombienne pour tenter de faire entrer l'aide humanitaire

Le pont de Tienditas, à Urena, au Venezuela. Sa fermeture empêche l'accès vers la Colombie voisine.
Le pont de Tienditas, à Urena, au Venezuela. Sa fermeture empêche l'accès vers la Colombie voisine. Juan Barreto, AFP

L'opposant vénézuélien Juan Guaido se dirigeait jeudi en direction de la frontière avec la Colombie pour tenter de faire entrer l'aide humanitaire américaine entreposée à Cucuta, selon un porte-parole.

Publicité

"Il est en route", a déclaré un collaborateur de Juan Guaido. L’opposant, reconnu par une cinquantaine de pays comme président par intérim du Venezuela, se dirigeait jeudi 21 février vers la frontière colombienne dans l’espoir de faire entrer de l’aide humanitaire américaine.

>> À lire : Comment Juan Guaido tente de faire basculer l’armée vénézuélienne

Juan Guaido, qui s'est proclamé le mois dernier président par intérim, avait promis la semaine dernière devant une foule de ses partisans rassemblés dans la capitale Caracas qu'un premier convoi d'aide entrerait au Venezuela le 23 février, défiant le président en exercice Nicolas Maduro.

Ce dernier refuse de laisser entrer cette aide humanitaire, disant redouter que son passage au Venezuela facilite l'incursion d'éléments armés étrangers.

Plusieurs avions cargo C-17 de l'armée américaine transportant de l'aide humanitaire ont atterri récemment dans la ville colombienne de Cucuta où vivres et médicaments ont été entreposés en attendant de pouvoir être distribués de l'autre côté de la frontière.

Nicolas Maduro a également annoncé jeudi la fermeture totale de la frontière terrestre avec le Brésil lors d'une réunion avec le Haut commandement militaire. Elle "restera totalement fermée jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.