Accéder au contenu principal

Israël : alliance des principaux adversaires de Netanyahou en vue des législatives

Benny Gantz et Yaïr Lapid.
Benny Gantz et Yaïr Lapid. AFP

Les deux principaux adversaires du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ont annoncé jeudi avoir créé une alliance en vue des élections législatives anticipées du 9 avril.

PUBLICITÉ

Les centristes de Résilience pour Israël, menés par l'ancien chef d'état-major Benny Gantz, et ceux du mouvement Yesh Atid, de l'ancien ministre des Finances Yaïr Lapid, ont conclu une alliance en vue des législatives israéliennes du 9 avril.

Dans un communiqué, publié jeudi 21 février, le parti Résilience a déclaré que Benny Gantz, Yaïr Lapid et l'ancien ministre de la Défense Moshe Yallon ont "décidé de former une liste commune qui deviendra le nouveau parti au pouvoir d'Israël".

>> À lire : Benny Gantz, l'ancien général qui veut chasser Benjamin Netanyahou du pouvoir

Benny Gantz et Yaïr Lapid, qui se sont entretenus dans la nuit de mercredi à jeudi, ont convenu d'une "rotation pour le poste de Premier ministre" dans laquelle le premier serait chef de gouvernement pendant la première moitié du mandat avant que l'autre ne prenne le relais.

Cette coalition apparaît en mesure de contrarier les ambitions du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahou d'obtenir un nouveau mandat – le cinquième de sa carrière.

Le Likoud toujours favori des sondages

À en croire les derniers sondages, le Likoud, auquel appartient Benjamin Netanyahou, devrait arriver en tête du scrutin et recueillerait 30 sièges de députés sur les 120 que compte la Knesset, soit le même nombre que lors des dernières élections de 2015.

Mais les sondages d'opinion anticipaient aussi une course électorale nettement plus serrée et une possible défaite du Premier ministre si Benny Gantz et Yaïr Lapid venaient à s'associer et à former une coalition parlementaire de centre-gauche.

En amont de l'annonce des partis centristes, le Likoud avait annoncé mercredi un accord avec les ultranationalistes du Foyer juif en vue de former à nouveau une coalition gouvernementale avec l'extrême droite et les formations religieuses.

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.