Accéder au contenu principal
FRANCE

En France, la plus grosse usine de Nutella à l'arrêt pour "défaut de qualité"

Charly Triballeau, AFP
Charly Triballeau, AFP L'usine Ferrero de Villers-Écalles, en Seine-maritime.
2 mn

Ferrero a suspendu la production de Nutella dans sa plus grosse usine, située France, en Seine-Maritime. Des investigations ont été lancées après qu'un "défaut de qualité" a été observé.

Publicité

La production du premier site de fabrication au monde de Nutella a été suspendue après qu’un "défaut de qualité" a été repéré, a indiqué mercredi 20 février l’entreprise.

Selon le service de presse de Ferrero France, "aucun produit actuellement sur le marché n'est concerné par la situation". "L'approvisionnement de nos clients se poursuit sans interruption", poursuit la firme.

>> À lire : Violentes échauffourées dans des supermarchés français… pour des pots de Nutella

"Mardi 19 février à 18 heures, à la lecture des résultats d'un des contrôles qualité au sein de notre usine de Villers-Écalles, nous avons repéré un défaut qualité au niveau de l'un des produits semi finis entrant dans la fabrication de nos produits Nutella et Kinder Bueno", explique Ferrero.

"Ce défaut ne correspondant pas à nos standards de qualité, nous avons donc pris la décision de suspendre temporairement l'activité de l'usine", a poursuivi l'entreprise.

Des investigations doivent être menées durant l’arrêt de l’usine. "Les résultats seront connus d'ici à la fin de la semaine et nous permettront de prendre les mesures correctives nécessaires", précise la filiale française du groupe familial italien, se disant par ailleurs incapable de dire s’il s’agit d'un problème bactériologique.

L'usine de Villers-Écalles est le premier site de production au monde de Nutella, pâte à tartiner composée à 56,3 % de sucre et à 30,9 % de matière grasse. Elle produit 600 000 pots par jour, soit un quart de la production mondiale.

Le groupe Ferrero a doublé son chiffre d'affaires en dix ans pour atteindre plus de dix milliards d'euros. Il compte 22 sites de production et plus de 30 000 employés.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.