Accéder au contenu principal
L'Entretien

Manuel Valls : "Jamais d’alliance avec l'extrême droite, l'extrême gauche ou les séparatistes"

France 24

France 24 reçoit l’ancien Premier ministre français Manuel Valls, en duplex de Barcelone, où il est candidat à la mairie, avec le soutien du parti de centre-droit Ciudadanos.

Publicité

Pour Manuel Valls, "le procès des indépendantistes catalans donne l'image d'une justice sereine, une justice indépendante qui respecte les droits de tout le monde". L'ancien Premier ministre français revient également sur son changement de vie et de pays, "pour des raisons personnelles", évoquant "les trois identités [qu'il veut] préserver : l'identité catalane, espagnole et européenne." Selon lui, "le séparatisme conduirait donc à un désastre politique et économique : si Barcelone tombait dans les mains d'une alliance entre le populisme de gauche actuel et l'indépendantisme, elle connaitrait un véritable effondrement." De son côté, il explique qu'il "ne s’allierait ni avec l’extrême droite, ni avec l’extrême gauche, ni avec les indépendantistes".

Depuis l'Espagne, il suit toujours la situation en France, où il a fait toute sa carrière politique : "À partir du moment où il y a des actes violents et antisémites, le gouvernement doit se poser la question de l’interdiction des manifestations", estime-t-il. Manuel Valls, ancien ministre de l'Intérieur se montre également favorable au retour des combattants étrangers : "Il faut que les jihadistes reviennent pour être jugés, par respect des familles, mais avec toutes les précautions nécessaires".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.