Accéder au contenu principal

Les César priment le film sur les violences conjugales "Jusqu'à la garde"

Xavier Legrand, réalisateur de "Jusqu'à la garde", César 2019 du meilleur film.
Xavier Legrand, réalisateur de "Jusqu'à la garde", César 2019 du meilleur film. AFP

Le César 2019 du meilleur film a été décerné à "Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand. Ce drame anxiogène sur les violences conjugales a également valu une récompense à son actrice Léa Drucker.

PUBLICITÉ

C'est au terme d'une cérémonie qui aura duré un peu plus de trois heures, vendredi 22 février, que le plus prestigieux des César - celui du meilleur film - a été attribué à "Jusqu'à la garde", premier film de Xavier Legrand. Drame terrifiant sur les violences conjugales, le long-métrage s'était déjà vu décerné un Lion d'argent à la Mostra de Venise 2017. Lors de sa sortie en salles, il y a un an, "Jusqu'à la garde" avait rassemblé quelques 380 000 spectateurs. Son triomphe aux César, où il a glané quatre prix, devrait permettre au film de connaître une seconde vie sur les écrans.

Le César 2019 raconte l'histoire de Miriam (Léa Drucker) qui, pour protéger son fils d'un père (Denis Ménochet) qu'elle accuse de violences, en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu'elle considère bafoué et le fils se retrouve pris en otage entre ses parents.

"Je voudrais dédier cette récompense à toutes les Miriam"

Au moment de recevoir son prix, Xavier Legrand a estimé qu'il "serait temps de penser" aux victimes "à un autre jour que le 25 novembre", journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. "Quand on a tourné le film en 2016, il y avait 123 femmes qui avaient été assassinées par leur conjoint et ex-conjoint. Aujourd'hui, depuis le 1er janvier 2019, 25 femmes ont été assassinées, ce qui veut dire qu'on est passé à une femme tous les deux jours, alors qu'en 2016 c'était une tous les trois jours", a-t-il ajouté.

"Je voudrais dédier cette récompense à toutes les Miriam, toutes ces femmes qui ne sont pas dans une fiction, qui sont dans cette tragique réalité", a pour sa part lancé Léa Drucker, sacrée meilleur actrice pour son rôle dans le film.

"Shéhérazade", l'autre gagnant

Moins attendu, le film "Shéhérazade" de Jean-Bernard Marlin s'est, lui aussi, adjugé plusieurs grandes distinctions. Cette histoire d'amour entre un caïd et une jeune prostituée de Marseille a reçu le César du meilleur premier film, tandis que ses deux interprètes principaux, Kenza Fortas et Dylan Robert, ont été récompensés par ceux des meilleurs espoirs féminin et masculin.

Du côté des comédiens justement, Alex Lutz a reçu le César du meilleur acteur pour son rôle dans "Guy", qu'il a également réalisé et où il s'est vieilli de 30 ans pour incarner une ancienne gloire de la chanson. 

Les César ont aussi récompensé à deux reprises le film "Les Chatouilles" d'Andréa Bescond et Eric Métayer sur la pédophilie, qui a reçu le prix de la meilleure adaptation et celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Karin Viard. 

Avec 10 nominations, "Le Grand bain", comédie sociale de Gilles Lellouche sur des "quinquas" déprimés qui se lancent dans la natation synchronisée, faisait office de favori. Succès critique aux 4,2 millions de spectateurs en salles, ce "feel-good movie" aux allures de "The Full Monty" repart avec un César du meilleur acteur dans un second rôle pour le trublion Philippe Katerine. Autre perdant de la soirée, le burlesque film policier "En liberté !" de Pierre Salvadori est reparti bredouille malgré ses neuf nominations.

Grand habitué de la grand-messe du cinéma français, Jacques Audiard n'a pas opéré de razzia sur l'édition 2019 des César. Son western "Les Frères Sisters", premier film qu'il a tourné aux États-Unis, a tout de même décroché quatre César, dont celui du meilleur réalisateur. Bilan très honorable.

Les Tuche et Robert Redford

La 44e cérémonie des César aura été également marquée par l'attribution, pour la deuxième année consécutive, d'un César du public récompensant le film ayant enregistré le plus grand nombre d'entrées en salles. Après "Raid Dingue" de Danny Boon l'an passé, c'est la comédie "Les Tuche 3" d'Olivier Barroux qui a remporté la mise (près de 5,7 millions de spectateurs).

Enfin, les César 2019 auront été l'occasion d'honorer une légende vivante du cinéma mondial. Âgé de 82 ans, le désormais retraité Robert Redford a reçu des mains de l'actrice Kristin Scott Thomas, la présidente de la cérémonie, un César d'honneur pour l'ensemble de sa riche et vaste carrière.

Revivez la soirée des César 2019 grâce à notre liveblog :

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.