Accéder au contenu principal

En Égypte, au moins vingt morts dans un accident ferroviaire à la gare du Caire

La scène de l'accident avec le train incendié dans la gare principale du Caire, le 27 février 2019.
La scène de l'accident avec le train incendié dans la gare principale du Caire, le 27 février 2019. Khaled Desouki, AFP

Un accident de train ayant provoqué un important incendie à la gare centrale du Caire a fait au moins vingt morts et une quarantaine de blessés, mercredi, selon un premier bilan. Le ministre égyptien des Transports a démissionné.

PUBLICITÉ

L'accident d'une rame a déclenché cet important incendie à l'intérieur de la station centrale Ramsès, la principale gare de la mégalopole égyptienne faisant au moins vingt morts et une quarantaine de blessés, mercredi 27 février, à la gare centrale du Caire, provoquant la démission du ministre égyptien des transports.

De nombreuses photos et vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent un épais panache de fumée noire s'élevant au-dessus de la gare. D'autres images à l'intérieur de la gare montrent un quai en feu et des personnes s'activant pour porter secours aux victimes.

Selon des médias locaux, un train serait entré en collision avec un bloc métallique. Selon d'autres, il aurait heurté le quai. "Au moins 20 ambulances ont été dépêchées sur place", selon les sources sécuritaire et médicale.

Le trafic automobile – toujours dense au Caire – autour de la gare semble par ailleurs avoir également été interrompu, selon de nombreux témoignages sur les réseau sociaux.

Des accidents ferroviaires récurrents

L'entrée principale de la gare était filtrée par la police. À l'intérieur de la gare, un train calciné était inspecté par des policiers et des pompiers, tandis que journalistes et passants prenaient des photos.

Le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouli, s'est rendu rapidement sur les lieux. Dans une déclaration publique, il a prévenu que "toute personne responsable de négligence [à l'origine de l'accident] devra[it] en répondre" et faire face à de "sérieuses" conséquences.

Se sentant visé, le ministre des Transports, Hicham Arafat, a rapidement présenté sa démission qui a été acceptée par le Premier ministre Mostafa Madbouly, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

L'Égypte connaît régulièrement de graves accidents routiers ou ferroviaires, dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes, des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées.

La tragédie ferroviaire la plus meurtrière dans l'histoire de l'Égypte s'est produite en 2002, avec l'incendie d'un train qui avait fait quelque 370 morts à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire.

Selon le bureau des statistiques égyptiens, 1 793 accidents de trains ont été enregistrés en 2017.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.