Accéder au contenu principal
La semaine de l'éco

Air France-KLM : une opération financière "inamicale"

Paris et La Haye jouent l'apaisement. Après le raid surprise de l’État néerlandais, qui est entré au capital d'Air France-KLM à hauteur de 14 %, soit presque au même niveau que l’État français, le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire et son homologue hollandais ont affiché leur bonne entente vendredi 1er mars. Comment faut-il interpréter ce passage en force du gouvernement néerlandais ? Coup de bluff ou réelle volonté de reprise en main ?

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.