Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Emmanuel Macron en piste pour les européennes"

France 24

À la une de la presse, mardi 5 mars, les propositions d’Emmanuel Macron pour l’Union européenne, et surtout, pour la campagne des élections européennes de mai prochain. Une décision du pape François pour l’Histoire. Le retour au Venezuela du président autoproclamé Juan Guaido. Et une bonne nouvelle pour les hôtesses d’une compagnie aérienne.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 

À la une de la presse, mardi matin, les propositions d’Emmanuel Macron pour l’Union européenne. Une tribune diffusée dans les 28 pays membres de l’UE.

Publiée en Espagne par El Pais, le texte du président français plaide en faveur d’une "renaissance de l’Europe" à un moment présenté comme "décisif" pour le continent. Un moment où les Européens devraient, "collectivement", "réinventer, sur le plan politique et culturel, les formes de leur civilisation, dans un monde en pleine mutation". Cette invitation est lancée, également, via The Guardian, aux habitants du Royaume-Uni, le pays du Brexit, défini par Emmanuel Macron comme une "leçon" pour tous les membres de l’UE. "Nous ne pouvons pas laisser les nationalistes exploiter la colère publique", met en garde le chef de l’État, qui dit vouloir lancer "un projet ambitieux permettant aux peuples (d’Europe) de reprendre réellement le contrôle". Ce ton solennel n’échappe pas au quotidien allemand Die Welt, qui souligne l’avertissement du président français à propos des dangers qui planeraient sur l’UE : "Jamais l’Europe n’a été aussi menacée".

 

La lettre d’Emmanuel Macron est également publiée par plusieurs quotidiens français. Le Parisien évoque une "démarche inédite sur le fond comme sur la forme", notamment dans le choix de s’adresser directement aux citoyens. "Emmanuel Macron serait-il pris par la folie des grandeurs ?", lance le journal, en rappelant que son interpellation survient à moins de 100 jours des européennes. D’après Le Parisien, l’appel présidentiel tiendrait surtout lieu de programme pour le parti présidentiel, La République en marche. Cette analyse est partagée par Les Echos, qui expliquent que "le message s’adresse à tous les Européens, mais aussi et peut-être d’abord aux Français. Emmanuel Macron (étant) plus que jamais résolu à aller au combat et à gagner les élections européennes pour pouvoir mener ses projets de réforme des retraites, de la fonction publique, de l’assurance-chômage et endiguer la colère" de ses compatriotes.

 

Sa lettre-programme reçoit toutefois un accueil plutôt mitigé du côté de la presse française. L’Opinion est assez circonspect, car "le début du quinquennat a été marqué par des ambitions fortes et des réalisations plus modestes, faute de rallier des partenaires". Pas facile de faire rentrer des ronds dans des carrés, ironise le dessin de Kak. Le Figaro, lui, s’interroge : "Emmanuel Macron dit refuser 'l’incantation', mais y échappe-t-il vraiment ? Faute d’idées concrètes et simples d’application, il lance la campagne bien plus qu’il ne relance l’Europe", estime le journal. Le président se consolera peut-être avec cet entretien accordé au Figaro par l’ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, membre des Républicains, qui déclare soutenir "sans hésitation" le projet non pas de sa famille politique, dirigée par Laurent Wauquiez, mais celui d’Emmanuel Macron, jugé plus apte à répondre à "la menace de déconstruction qui pèse(rait) sur l’Union européenne".

 

À noter également, la décision du pape François d’ouvrir les archives du Vatican sur l’action de Pie XII durant la Seconde Guerre mondiale. Cette décision, annoncée hier après avoir été attendue longtemps par les historiens, fait la une de L’Osservatore Romano, qui précise que le classement des millions de documents relatifs à ce pontificat avait déjà été amorcé en 2006 sous Benoît XVI. D’après le quotidien français chrétien La Croix, l’ouverture des archives vaticanes sur cette période devrait notamment permettre de faire la lumière sur la rafle du ghetto de Rome du 16 octobre 1943, qui fut suivie deux jours plus tard de la déportation de plus de 1 000 juifs dans le camp de concentration d’Auschwitz, sans que le pape intervienne.

 

Un coup d’œil, enfin, à la presse espagnole, qui revient sur le retour au Venezuela du président Juan Guaido. La Razon assure que l’opposant à Nicolas Maduro a été accueilli triomphalement dans son pays. "Le Venezuela acclame Guaido", titre le quotidien conservateur, qui rapporte que Juan Guaido a été "escorté, à son arrivée, par plusieurs ambassadeurs européens pour éviter que le régime le mette en prison". "Guaido défie Maduro à son retour au Vénézuela : 'nous continuerons, nous n’avons pas peur'", titre El Pais, en précisant que l’opposant est arrivé à Caracas "dans un avion commercial, après sa tournée en Amérique du Sud". Un retour au nez et à la barbe des autorités vénézuéliennes, s’amuse un dessin trouvé sur Twitter, qui montre Nicolas Maduro jurant que Juan Guaido ne rentrera pas au pays, en vain. Cette situation n’amuse pas, mais alors pas du tout L’Humanité, qui voit en Guaido une simple "marionnette" des États-Unis. "Les faucons qui planent sur le Venezuela, tous affidés à Washington, ne manquent pas", fulmine le quotidien communiste français, avec une photo de Juan Guaido croisant les mains avec le président de la Colombie, Ivan Duque, et le vice-président américain, Mike Pence.

 

Avant de nous quitter, jetons un œil au Telegraph, qui fait état de cette bonne nouvelle pour les hôtesses de l’air de la compagnie Virgin Airlines, qui ne seront plus obligées, désormais, de se maquiller pour leur travail. Une initiative bien sympathique, qui donnera peut-être des idées à d’autres, même si personnellement je préfère garder ma tenue de camouflage - ce qui m’offre l’occasion de saluer nos camarades maquilleurs et maquilleuses, qui accomplissent chaque matin des petits miracles…

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 7h20-9h20). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.