FRANCE

Consultation sur le changement d'heure : oui à l'heure d'été, participation record

La consultation sur le changement d'heure a reçu plus de 2 millions de réponses.
La consultation sur le changement d'heure a reçu plus de 2 millions de réponses. AFP (archives)

La consultation organisée par l'Assemblée nationale sur le changement d'heure a reçu plus de deux millions de réponses, un record. Plus de 80 % des personnes qui ont répondu souhaitent y mettre fin, et une majorité veut opter pour l'heure d'été.

Publicité

C’est un record absolu de participation. La consultation citoyenne organisée par l'Assemblée nationale sur le changement d'heure a recueilli plus de deux millions de réponses. Plus de 80 % des personnes ayant donné leur avis souhaitent y mettre fin, et une majorité veut opter pour l'heure d'été, selon un communiqué publié mercredi 6 mars.

Lancée par la commission des Affaires européennes, cette consultation sans valeur contraignante, mais dont le résultat sera transmis aux institutions européennes, "a reçu 2 103 999 réponses entre le 4 février et sa clôture le 3 mars à minuit", a indiqué la commission. Un tel nombre de réponses n’avait jamais été atteint pour une telle consultation, les précédentes se chiffrant au mieux à quelques milliers, voire dizaines de milliers.

Chaque État-membre de l'UE devra décider de son heure légale

La commission présidée par Sabine Thillaye (LREM) avait lancé cette consultation sous la forme d'un questionnaire en ligne pour verser "un élément supplémentaire au débat" sur le changement d'heure. En septembre 2018, la Commission européenne a proposé une nouvelle directive qui mettrait fin à ces changements impliquant d'avancer sa montre d'une heure en mars et de la reculer d'une heure en octobre, et qui permettrait aux États membres de choisir leur fuseau horaire. Les ministres des Transports européens, réunis le 3 décembre 2018, ont envisagé l'année 2021 pour abandonner ce système. À l'issue d'une action de coordination, chaque État membre devra alors décider de son heure légale.

Il ressort de la consultation française que "83,71 % des répondants sont pour mettre fin au changement d'heure deux fois par an".

Les derniers résultats, qui seront détaillés en commission le 12 mars, montrent que "59,17 % des répondants choisissent de toujours rester à l'heure d'été" (UTC +2). L'heure d'hiver, qui avait un temps tenu la corde, est à 36,97 %, les autres répondants étant sans opinion.

Vives oppositions

Ces chiffres sont en adéquation avec une consultation lancée par la Commission européenne à l'été 2018 : sur environ 4,6 millions de participants au sein des pays européens, 56 % des votants, dont la France à 52 %, étaient pour conserver l'heure d'été, contre 36 % pour l'heure d'hiver. Les répondants du Portugal, Chypre et de la Pologne avaient une préférence pour l'heure d'été, la Finlande, le Danemark et les Pays-Bas pour l'heure d'hiver.

Instauré initialement pour réaliser des économies d'énergie, le changement d'heure en été et en hiver dans l'UE, en vigueur en France depuis 1976, suscite de vives oppositions depuis des années. Ses détracteurs invoquent des effets négatifs sur le sommeil et la santé ou sur les accidents de la route, ainsi que l'absence de réelles économies d'énergie.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine