Accéder au contenu principal
Focus

À Miami, l'administration américaine sépare des enfants sans papiers de leurs parents

France 24

La politique "tolérance zéro" de Donald Trump mise en œuvre pour lutter contre l'immigration illégale a conduit à la séparation de nombreuses familles à la frontière américano-mexicaine. Plus de 3 000 enfants ont été séparés de leurs parents et placés dans des centres de détention.

PUBLICITÉ

Le président américain est revenu sur cette décision en signant un décret le 20 juin censé y mettre fin. Mais depuis, plus de 245 nouveaux cas d’enfants illégaux séparés de leurs parents ont été recensés par des associations. Aujourd’hui, près de 10 000 mineurs sans papiers sont toujours placés dans une centaine de camps aux États-Unis.

Le plus important d'entre eux est situé à Miami. Quelques 1 300 enfants sont entre les murs de ce centre de détention pour enfants, et le gouvernement américain prévoit de placer 1 000 mineurs supplémentaires avant fin 2019. Mais l’existence de ce camp pourrait se révéler illégale aux yeux de la justice.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.