Accéder au contenu principal

Ligue des champions : renversé par Manchester United, le PSG est éliminé

Terrible désillusion pour le PSG, éliminé une nouvelle fois au stade des 8es de finale de la C1.
Terrible désillusion pour le PSG, éliminé une nouvelle fois au stade des 8es de finale de la C1. Franck Fife, AFP

Malgré une nette domination dans le jeu, le PSG a concédé une terrible défaite face à Manchester United, devant son public (1-3). Un revers synonyme, une fois encore, d'élimination au stade des 8es de finale de la Ligue des champions.

PUBLICITÉ

Humilié par Barcelone il y a deux ans, surclassé par le Real Madrid la saison dernière dès les 8es de finale de la Ligue des champions, le PSG n'a visiblement toujours pas retenu la leçon. En position idéale à l’heure de recevoir Manchester United après un succès à Old Trafford à l’aller (0-2), le club francilien a laissé filer une nouvelle fois la qualification pour les quarts, mercredi 6 mars, concédant une improbable défaite à domicile (1-3) face à des Red Devils qui n'avaient pourtant rien de diabolique.

Une déroute qui a longtemps semblé improbable, tant le PSG dominait les débats sur la pelouse. Mais, à l'image d'une entame de match totalement loupée, les Parisiens ont multiplié les bourdes et l'ont au final payé très cher. La première, quelques instants après le début de la rencontre, a donné le ton de la soirée. Sur un ballon anodin, l’inexpérimenté Kehrer a mal assuré une passe en retrait pour Buffon, interceptée par le Belge Lukaku, qui a ouvert la marque dans la foulée du coup d’envoi (0-1, 2e).

Mais le coup de froid n’a duré qu’un instant, le temps que Mbappé entre en scène. Le champion du monde français, servi côté gauche, a délivré un caviar à son coéquipier Bernat, qui n’a pas flanché à l’heure de tromper De Gea (1-1, 12e). Le Parisien, une nouvelle fois servi dans la surface quelques minutes plus tard, est même passé tout près de s’offrir un doublé (19e). Dans la foulée, un Di Maria très remuant a également eu l'occasion d’asséner le coup de grâce aux visiteurs (21e).

Buffon passe au travers

Acculé, Manchester United a fait le dos rond avant de profiter, une nouvelle fois, d’une grossière erreur parisienne pour reprendre les devants. Sur une frappe lointaine de Rashford, Buffon a commis une faute de main dans ses six mètres, offrant à Lukaku l’opportunité d’inscrire un doublé (2-1, 30e) et de placer les siens à un petit but d’une improbable "remontada" à la pause.

Dominateurs, les Parisiens ont continué de l’être après la pause. Di Maria a même un temps cru soulager les siens juste avant l’heure de jeu en trouvant le chemin des filets, mais son but a logiquement été refusé pour une position de hors-jeu (56e).

La malédiction du temps additionnel

En face, jusqu'aux derniers instants de la rencontre, Manchester United n'a pas été en mesure de proposer quoi que ce soit. Émoussés physiquement, à la peine techniquement, les hommes d'Ole Gunnar Solskjær n'ont pas une seule fois mis Buffon en danger.

Jusqu'à l'ultime minute des arrêts de jeu où, sur une frappe visiblement non cadrée de Dalot, Kimpembe a détourné le cuir du bras. Après intervention de la VAR, l'arbitre de la rencontre M. Skomina a désigné le point de pénalty. Une offrande transformée quelques instants plus tard sans ciller par Rashford (1-3, 90e+4), qui a plombé l'ambiance d'un Parc des Princes jusqu'ici plutôt enjoué. Et enterré de fait les espoirs de gloires européennes d'un PSG qui, une fois encore, devra se remettre d'une terrible désillusion printanière.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.