Accéder au contenu principal

53 % des Français pensent que les médias ont mal couvert le mouvement des Gilets jaunes

63 % des Français pensent que "les médias disent tous la même chose ou presque", selon une enquête publiée samedi 9 mars.
63 % des Français pensent que "les médias disent tous la même chose ou presque", selon une enquête publiée samedi 9 mars. Pascal Pavani, AFP

Une étude Viavoice réalisée pour les Assises internationales du journalisme en partenariat avec France Médias Monde révèle les attentes des Français envers les journalistes et les médias.

PUBLICITÉ

En plein dix-septième acte des Gilets jaunes, une enquête réalisée pour les Assises du journalisme révèle, samedi 9 mars, que 53 % des personnes interrogées pensent que les médias ont mal couvert le mouvement des Gilets jaunes.

Pour Jérôme Bouvier, président des Assises du journalisme, ce sont des avis très contrastés qui varient en fonction de l’origine géographique et ou de la catégorie socioprofessionnelle. Dans les milieux ruraux, la critique envers les médias est plus vive qu'en région parisienne ou chez les cadres, explique-t-il.

Malgré l’existence de 35 000 journalistes, une grande diversité des supports médiatiques (télévision, radio, journaux papier, médias en ligne…) et de lignes éditoriales, une large majorité (63 %) des Français pense que "les médias disent tous la même chose ou presque".

23 % des Français disent "comprendre" la violence contre les journalistes

Pendant les manifestations des Gilets jaunes, plusieurs journalistes ont été pris à partie voire agressés. Seulement 77 % des Français jugent inadmissible de s'en prendre physiquement aux journalistes, mais 23 % disent "comprendre".

Ce chiffre "sidère" Jérôme Bouvier, qui explique que pour un petit quart des personnes interrogées, la violence semble "un moyen normal de discussion".

"On a accepté collectivement un degré de violence décomplexé, qui me paraît très inquiétant", s'alarme Jérôme Bouvier.

>> À lire : "Gilets jaunes : des journalistes agressés lors de l'acte IX, RSF lance un 'cri d'alarme'"

Pour autant, 91 % des Français considèrent que les journalistes sont utiles. Les journalistes sont considérés comme un "rempart face aux fausses informations", explique-t-il.

Le sondage a été réalisé du 11 au 18 février 2019, auprès d’un échantillon de 1 005 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.