Accéder au contenu principal

Insultes, pétards, fumigènes... le PSG chahuté par ses ultras à l'entraînement

Grosse colère du côté des ultras parisiens.
Grosse colère du côté des ultras parisiens. Geoffroy van der Hasselt, AFP

Sous les insultes des ultras, le PSG a retrouvé le chemin de l’entraînement, dimanche soir au Parc des Princes. Une ambiance tendue qui témoigne de la frustration après la piteuse élimination en Ligue des champions face à Manchester United.

Publicité

La gueule de bois se prolonge au PSG. Dimanche soir, après trois jours de mise au repos, les joueurs parisiens ont retrouvé le chemin de l’entraînement, organisé pour l’occasion au Parc des Princes. Une délocalisation – le club francilien s’entraîne habituellement au Camp des Loges, à Saint-Germain en Laye (Yvelines – provoquée par la découverte, vendredi, de tags insultants à l’endroit des joueurs parisiens, faisant suite à la terrible élimination du club en Ligue des champions, face à Manchester United.

Quatre jours après la déroute parisienne, la pilule n’est visiblement toujours pas passée. À leur arrivée au Parc, les joueurs ont été conspués et à nouveau insultés par plusieurs centaines de supporters. Alors que l’entraînement était initialement prévu à huis clos, 500 d’entre eux, des membres du Collectif ultras Paris (CUP), ont finalement été autorisés à pénétrer dans l’enceinte par la direction.

L’arrivée des joueurs sur la pelouse a donné lieu à un nouveau déferlement : huées, explosions de pétards, fumigènes et insultes. Deux joueurs, Thiago Silva et Marquinhos, ont alors "pris un micro au pied de la tribune Auteuil pour présenter des excuses et tenter d'entamer un dialogue", mais sans succès, rapporte le quotidien Le Parisien.

Des tensions présentées ensuite comme "un échange avec les joueurs" par la direction, ce qui a provoqué une nouvelle fois la colère du CUP, qui a répliqué sur Twitter dimanche soir. Le collectif a expliqué qu'en lieu et place d'échanges de courtoisie, il avait plutôt été question de "500 membres venus exprimer leur colère et dire les choses clairement aux joueurs, et non pas venus pour assister à l’entraînement."

À une semaine de la réception de l’Olympique de Marseille en Ligue 1, l’ambiance s’annonce en tout cas particulièrement tendue dans les travées du Parc. Une rencontre qui sera inévitablement cruciale pour apaiser les esprits entre le club et ses supporters.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.