Accéder au contenu principal
REPORTAGE

En France, les militantes algériennes restent déterminées

Nabila Berhouni, ancienne professeure d'anglais, en Bachelor européen communication, est une activiste au parti politique Nida El Watan depuis 4 ans.
Nabila Berhouni, ancienne professeure d'anglais, en Bachelor européen communication, est une activiste au parti politique Nida El Watan depuis 4 ans.

En France, au lendemain du renoncement d'Abdelaziz Bouteflika de briguer un 5e mandat, de nombreux Algériens sont déterminés à maintenir la pression contre le pouvoir en place. France 24 a rencontré deux activistes algériennes à Paris.

PUBLICITÉ

"On n'a pas gagné, ce sont plutôt les prolongations", soupire Nabila Berhouni, ancienne professeure d'anglais et militante au parti politique Nida El Watan depuis 4 ans.

Comme elle, Bouchra Haddadi, étudiante de 22 ans, est une militante algérienne en France. Elles se retrouvent dans un café à Paris, au lendemain de la renonciation d'Abdelaziz Bouteflika de briguer un 5e mandat.

Bouchra Haddadi, militante au parti de l'Union pour le changement et le progrès depuis seulement un mois et demi, fustige le long mandat du président algérien, au pouvoir depuis 20 ans.

"J’ai vécu toute ma jeunesse et, aujourd'hui encore, sous le régime de Bouteflika et on veut que ça change. La jeunesse veut que ça change, s'enthousiasme la jeune femme au micro de France 24. C'est le moment et là on a espoir, on peut gagner cette bataille".

Les deux femmes rejoindront les deux rassemblements prévus à Paris samedi et dimanche prochain pour maintenir la pression contre le pouvoir algérien actuel.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.