Gaspard Gantzer, candidat à Paris, réfute les étiquettes

Paris (AFP) –

Publicité

Gaspard Gantzer, dernier candidat en date dans la course à la mairie de Paris, est-il de gauche ou bien de droite? "Cela ne m'intéresse pas", a répondu mercredi l'ancien conseiller en communication du président socialiste François Hollande.

"Je viens de la gauche, mais aujourd'hui, quand je réfléchis à la sécurité des Parisiens, à la propreté de cette ville, je ne réfléchis plus à partir de la droite ou de la gauche, cela n?a aucun sens", a-t-il expliqué sur France Inter.

M. Gantzer, un ancien conseiller du maire PS de la capitale Bertrand Delanoë (2001-2014), avait brièvement envisagé d'être candidat à Rennes sous l'étiquette LREM aux législatives de 2017. Il a officialisé mardi soir sa candidature aux municipales à Paris en 2020, sous l'égide de son mouvement "Parisiennes, Parisiens".

L'une de ses propositions phare est la suppression à terme du boulevard périphérique, "un axe pollué et inefficace". L'opération permettrait, plaide-t-il, de récupérer "l?équivalent d?un arrondissement en surface pour construire des logements, des espaces verts, des équipements publics, mais aussi des bureaux."

Il critique sans concession le bilan de la maire sortante PS Anne Hidalgo, sans toutefois se ranger sous la bannière LREM. Invité mercredi à juger l'action du président Emmanuel Macron, dont il fut le collègue au cabinet de François Hollande à l'Elysée, il a salué son "combat européen", mais critiqué son action dans les domaines de l'écologie et de la fiscalité.

"La gauche elle-même est incapable de se définir, tout comme la droite, et moi cela ne m?intéresse pas", a-t-il souligné mercredi.