Accéder au contenu principal

Ligue 1 : le PSG surclasse l’OM et s’offre un nouveau "classique"

Le PSG de Kylian Mbappé, intraîtable à domicile cette saison.
Le PSG de Kylian Mbappé, intraîtable à domicile cette saison. Franck Fife, AFP

Victorieux du "classique" face à l’OM dimanche soir (3-1), le PSG a un peu plus posé sa main sur le football français, en décrochant son 15e succès à domicile en autant de rencontres de L1. Les Phocéens ont explosé autour de l’heure de jeu.

PUBLICITÉ

Saison après saison, le "classique" de Ligue 1 continue, inlassablement, de se refuser à l’OM. En déplacement sur la pelouse du PSG, dimanche soir, les Phocéens ont une nouvelle fois été battus par leur rival (3-1), au terme d’une rencontre où ils ont existé durant une petite heure, avant de baisser pavillon et de concéder une nouvelle défaite. L’OM n’a plus battu le PSG depuis novembre 2011.

Pourtant, dans l’intention, les Phocéens avaient plutôt bien débuté la rencontre, Balotelli (2e) et Thauvin (10e) s’essayant même à forcer la décision dès les premières minutes. Face à un PSG au ralenti, pas franchement inspiré, les Phocéens pensaient même rentrer aux vestiaires dos à dos après une première mi-temps plutôt bien maîtrisée. Mais c’était sans compter sur l’inévitable Kylian Mbappé qui, à la conclusion d’un contre éclair, venait inscrire son 26e but de la saison et donnait l’avantage aux siens à la pause (1-0, 45e+2).

Le festival Di Maria

Frustrés, les Phocéens réagissaient d’emblée au retour des vestiaires par Germain, qui trompait Areola sur une frappe en pivot après un bon service d’Ocampos (1-1, 46e). Mais le flottement n’allait finalement durer qu’une dizaine de minutes côté parisien. Le temps pour Di Maria de confirmer, en quelques minutes, ses bonnes dispositions du soir. L’Argentin, lancé côté droit, se chargeait de redonner l’avantage au PSG d’une belle frappe enroulée du gauche (2-1, 55e) avant de provoquer, quelques minutes plus tard, l’expulsion de Mandanda, contraint d’intervenir sur lui hors de sa surface (61e). Et sur le coup franc sifflé sur l'action par M. Gautier, il concluait sa prestation d’un maître coup franc pour assommer définitivement les Marseillais (3-1, 66e).

Réduits à dix, sans leur portier titulaire, les Phocéens n’avaient finalement d’autre choix que d’abdiquer, et Paris, en contrôle, s’offrait même un pénalty en fin de rencontre. Une offrande que Pelé se chargeait de repousser face à un Mbappé jusqu’alors irréprochable (90e+3). Pas suffisant toutefois pour consoler les Marseillais qui, avec cette défaite, voient l’Olympique Lyonnais s’échapper à la troisième place du podium.

Le PSG, plus que jamais leader de la Ligue 1, compte désormais 20 points d’avance sur Lille. Et présente un bilan historique à domicile, puisque les hommes de Thomas Tuchel ont signé leur quinzième succès en autant de rencontre au Parc des Princes.  

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.