Wall Street monte légèrement, attentiste à la veille d'une réunion de la Fed

New York (AFP) –

Publicité

Wall Street montait légèrement lundi dans les premiers échanges, adoptant une position attentiste à la veille d'une réunion de la banque centrale américaine (Fed), tandis que le titre Boeing plongeait à nouveau.

Vers 14H00 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,02%, à 25.855,05 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avancait de 0,36%, à 7.716,36 points et l'indice élargi S&P 500 de 0,30%, à 2.831,01 points.

La Bourse de New York avait nettement avancé sur l'ensemble de la semaine dernière, aidée vendredi par un regain d'optimisme au sujet des relations commerciales Pékin-Washington, et la promesse de la Chine de prendre à bras-le-corps le ralentissement de son économie.

Sur la semaine, le Dow Jones avait pris 1,57%, et le Nasdaq 3,79%, la meilleure semaine de l'année pour cet indice à forte coloration technologique.

"La hausse (lundi) est modérée, en raison des incertitudes toujours présentes au sujet de la guerre commerciale et alors que la Fed va être au centre de l'attention cette semaine", ont signalé les analystes de Charles Schwab.

La banque centrale l'a dit et redit: elle va désormais être "patiente" avant d'agir sur les taux. Et les données économiques mitigées de ces dernières semaines ne devraient pas changer son attitude lors de sa réunion de politique monétaire mardi et mercredi.

Ses prévisions sur le niveau des taux d'intérêt, attendues mercredi, devraient toutefois "faire l'objet d'un examen minutieux par les investisseurs étant donné l'incertitude quant à la durée de son attentisme", ont affirmé les analystes de Charles Schwab.

Membre éminent de l'indice Dow Jones, Boeing perdait 2,69% dans les premiers échanges alors que le département américain des Transports mène une enquête sur le processus d'approbation par le régulateur du transport aérien (FAA) des avions Boeing 737 MAX impliqués dans deux dernières catastrophes aériennes, selon le Wall Street Journal dimanche.

L'examen des boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 qui s'est écrasé le 10 mars en Ethiopie a en outre montré des "similarités claires" avec le crash en octobre d'un appareil du même type au large de l'Indonésie, a indiqué la ministre éthiopienne des Transports Dagmawit Moges, au cours d'une conférence de presse.

Ce recul pesait sur l'indice Dow Jones, l'avionneur américain représentant environ 10% de l'indice vedette.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans montait à 2,598%, contre 2,587% vendredi soir, et celui sur la dette à 30 ans avançait, à 3,017%, contre 3,011% en fin de semaine dernière.