Accéder au contenu principal

Grand débat : près de 9 Français sur 10 favorables à un changement de politique du gouvernement

Emmanuel Macron lors du lancement du grand débat national, le 15 janvier 2019, à Grand-Bourgtheroulde.
Emmanuel Macron lors du lancement du grand débat national, le 15 janvier 2019, à Grand-Bourgtheroulde. Philippe Wojazer, Pool, AFP

Alors que le gouvernement doit désormais analyser les contributions au grand débat national, 86 % des Français se prononcent en faveur d'une réorientation de la politique économique et sociale, selon un sondage publié mercredi.

PUBLICITÉ

Que sortira-t-il du grand débat ? C’est la question que tout le monde se pose en attendant les premières annonces du président de la République prévues pour la mi-avril. Mais pour une forte majorité de Français (86 %), une chose est sure : il faudra "réorienter la politique économique et sociale actuelle", selon un sondage Viavoice, publié mercredi 20 mars, pour la Fondation Jean Jaurès et La revue civique.

Près de quatre Français sur cinq (78 %) se prononcent également pour la rénovation des "institutions et de la démocratie" et ils sont 64 % à juger souhaitable d'organiser un référendum "sur une ou plusieurs propositions issues de ce débat", contre 23 % d'un avis contraire.

>> À lire : Le grand débat national confirme une fracture territoriale en France

Une majorité (62 %) se dit aussi favorable à l'inscription dans la Constitution d'un référendum d'initiative citoyenne (RIC) "permettant de convoquer un référendum si une pétition recueille un nombre suffisant de signatures", alors que 24 % ont une opinion inverse, selon cette étude réalisée en ligne du 6 au 7 mars auprès de 1 020 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas (marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points).

Mais les Français souhaitent qu'un éventuel RIC, l'une des revendications prioritaires des Gilets jaunes, soit étroitement encadré et en particulier qu'il ne remette pas en cause "la Constitution ou les libertés fondamentales" (77 %).

Près de 2 millions de contributions sur la plateforme du grand débat

Le grand débat pour sortir de la crise est "une bonne chose" pour 58 % des personnes interrogées, contre 23 % d'un avis contraire. Mais ils sont aussi nombreux (71 %) à penser que le débat "est surtout un moyen de communication pour le président de la République et le gouvernement" et à juger qu'il était "nécessaire compte tenu des conflits sociaux récents".

Emmanuel Macron opérera-t-il le virage économique et social réclamé par les Français ? Cela paraît peu probable, d'où la difficulté dans laquelle se trouve désormais le gouvernement à l'heure de décider des réponses au grand débat national.

>> À voir : La fin du grand débat national : un casse-tête pour le gouvernement ?

Plutôt que lever le voile sur d'éventuelles orientations, le gouvernement préfère donc pour l'instant se féliciter des chiffres de la participation. La grand débat a recueilli 1 932 881 contributions sur la plateforme en ligne, tandis que 10 452 réunions d’initiative locale (RIL) ont été organisées sur le territoire entre le 15 janvier et le 15 mars, selon les chiffres dévoilés mardi par le ministre coanimateur de la consultation, Sébastien Lecornu, devant l’Assemblée nationale.

"Le débat n'est pas complètement terminé, des Conférences régionales citoyennes se tiendront encore, notamment en métropole, mais surtout en outremer, le week-end prochain", a poursuivi Sébastien Lecornu.

L'analyse des données a en revanche débuté et "ces données sont complètement disponibles en toute transparence pour toutes les formations politiques, tous les syndicats, tous les corps intermédiaires", a-t-il dit.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.