Accéder au contenu principal

Macron met en garde contre une prise en otage de l’UE par le Brexit

Emmanuel Macron en conférence de presse, après le Conseil européen, vendredi 22 mars 2019.
Emmanuel Macron en conférence de presse, après le Conseil européen, vendredi 22 mars 2019. Ludovic Marin, AFP

Le président français a estimé vendredi que le Royaume-Uni devrait sortir de l'UE le 12 avril si une "alternative crédible" n'était pas proposée d'ici là. Emmanuel Macron a affirmé notamment que l"Europe ne devait pas être "l'otage du Brexit".

Publicité

Emmanuel Macron s'est montré inflexible vendredi 22 mars, à la sortie du Conseil Européen, à Bruxelles : le Royaume-Uni devra sortir sans accord le 12 avril si aucune "alternative crédible", ratifiée par le Parlement britannique, n'était proposée d'ici là.

"L'Europe ne doit pas être l'otage du Brexit", a notamment asséné le président français. "Nous avons trouvé hier un bon accord, la France s'y est beaucoup impliquée, c'est un accord qui respecte nos principes."

"Nous sommes préparés à une sortie sans accord", a aussi averti Emmanuel Macron.

"Le Brexit à mes yeux n'est aujourd'hui au fond pas une négociation technique, c'est, avant toute chose, une leçon politique. Proposer le rejet de l'Europe sans projet mène à l'impasse, la situation britannique nous le démontre et chacun doit en avoir conscience", a-t-il ajouté.

Avec Reuters

Revoir le discours d'Emmanuel Macron
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.