Accéder au contenu principal
Ici l'Europe

Antonio Costa sur le Brexit : "Il n'y a pas de rupture de cette dimension sans coût"

France 24 / RFI

Cette semaine, nous vous donnons rendez-vous à Bruxelles, au cœur du Conseil européen où les 27 ont planché sur la délicate question du Brexit, mais également sur les relations avec la Chine. Pour en parler nous recevons le Premier ministre portugais, le socialiste Antonio Costa.

Publicité

Selon lui, une sortie désordonnée du Royaume-Uni serait "une catastrophe pour les citoyens et l'économie européenne". Toujours sur le Brexit, il note que bien que souvent critiquée, l'Union européenne a su montrer durant cette crise un front uni : "Il a été plus facile pour les 27 de trouver une position commune que pour le Royaume-Uni de trouver une position majoritaire".

Si Antonio Costa affirme que le Portugal se tient prêt, il souligne néanmoins que le Brexit aura un prix : "Il n'y a pas une rupture de cette dimension sans coût".

Sur les investissements chinois en Europe, Antonio Costa reconnaît que l'UE doit sécuriser ses réseaux, mais il est catégorique : "L'Europe ne va pas devenir plus compétitive en se refermant sur elle-même".

Une émission préparée par Isabelle Romero, Roxane Runel et Mathilde Bénézet.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.