Top 14: Paris et Lyon se reprennent, Montpellier enchaîne

Paris (AFP) –

Publicité

Le Stade Français et Lyon ont enrayé leur spirale négative, face à Castres (32-16) et Toulon (42-33) , dans la course à la qualification pour la phase finale à laquelle peut toujours croire Montpellier après sa troisième victoire de suite, à Pau (24-15), samedi lors de la 20e journée.

Dans sa folle remontée, le MHR (9e, 46 pts), vice-champion de France en titre, n'accuse plus que cinq points, certes provisoirement, sur la sixième et dernière place qualificative après sa deuxième victoire de rang à l'extérieur.

Dans une rencontre marquée par deux cartons rouges (un de chaque côté, dans le dernier quart d'heure), les Héraultais ont fait la différence dans la première demi-heure en inscrivant trois essais, dont deux en deux minutes (Nagusa, 22e; Ouedraogo, 24e, 21-7).

Les Parisiens (8e, 51 pts) ont eux fait le trou encore plus rapidement, profitant de l'exclusion temporaire du Castrais Thibault Lassalle (14e) pour marquer trois essais et renouer avec la victoire devant leur public après deux défaites.

Condamnés à l'emporter pour maintenir leurs espoirs de qualification, ils ont même empoché le point de bonus offensif face au CO (4e, 54 pts), qui n'avait pas encore connu la défaite en France en 2019 (six victoires de suite).

Ces cinq points leur permettent de revenir à hauteur du Racing 92 (6e) et de La Rochelle (7e), qui jouent dimanche, respectivement à domicile contre Bordeaux-Bègles (5e) et Toulouse (1er).

- Perpignan revient sur Grenoble -

Lyon a également retrouvé le sourire après deux revers, en disposant des Varois dans la dernière demi-heure pour se replacer dans le Top 6 (3e, 56 pts).

Les Rhodaniens pointent à treize longueurs de Clermont (2e, à trois points de Toulosue) qui, grâce à la défaite de Castres et à sa victoire à Agen dans la soirée (28-13), grappille deux points dans la course aux deux premières places, synonymes de qualification directe pour les demi-finales.

Le dernier carré à Bordeaux est tout proche pour les Auvergnats (et les Toulousains). A Agen, ils ont pu compter sur Alivereti Raka pour la première fois depuis sa fracture du poignet mi-décembre et sur leur domination en mêlée fermée, avant de prendre le large à vingt minutes de la fin.

Le SUA (12e, 29 pts) manque lui l'occasion de prendre une avance probablement définitive dans la course pour éviter la 13e place de barragiste après la défaite de Grenoble (13e, 20 pts) à Perpignan (22-16).

S'ils peuvent se consoler avec la défaite d'Agen, les Isérois, battus pour la huitième fois de suite, voient revenir l'Usap (12 pts) qui, avec ce deuxième succès, le premier à domicile, conserve un petit espoir de maintien.