Accéder au contenu principal

CAN-2019 : la RDC arrache son billet pour la Coupe d'Afrique, le Congo éliminé

Fin de campagne sous tension pour le sélectionneur de la RDC Florent Ibenge.
Fin de campagne sous tension pour le sélectionneur de la RDC Florent Ibenge. Archives, AFP

Obligée de l'emporter face au Liberia pour rejoindre les rangs des qualifiés pour la CAN-2019, la RD Congo a assuré l'essentiel (1-0). En revanche, il n'y aura pas de voyage en Égypte l'été prochain pour le voisin congolais.

PUBLICITÉ

Il aura suffi d’un coup de tonnerre pour que la RD Congo puisse effacer les stigmates d’une campagne de qualification à la CAN-2019 particulièrement compliquée. Contraints de l’emporter à domicile face au Liberia, les Léopards ont joué dos au mur, face à un bloc très bas. Et durant une grosse cinquantaine de minutes, ils se sont heurtés à ce mur, sous les yeux du président libérien George Weah.

Ultra-dominateurs, les hommes de Florent Ibenge ont toutefois su garder leurs nerfs, même lorsqu’une tentative de Mpoku a été repoussée par la barre transversale (50e). Et c’est en toute logique que, dans la foulée, Bakambu est parvenu à délivrer les siens d’une frappe du droit, à ras de terre (1-0, 51e).

Portés par l’ambiance incroyable des travées du stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa, la RD Congo a ensuite assuré l’essentiel, en préservant son but face à des Libériens à peine revigorés par le spectre d'une élimination, malgré quelques incursions tardives. Et c’est en toute logique que les Léopards, troisièmes en 2015 et sortis au stade des quarts de finale en 2017, seront au rendez-vous de cette 32e Coupe d’Afrique des nations.

Le Congo passe à la trappe

Un peu plus à l’ouest, la déception est en revanche immense. Comme en 2017, les Diables Rouges du Congo ne participeront pas au grand raout continental. La faute à une campagne manquée, conclue par une terrible défaite au Zimbabwe (2-0), ce dimanche.

Sur la pelouse du stade national de Hararé, les hommes de Valdo ont rapidement craqué. Billiat (20e) puis Musona (36e) se sont chargés de balayer les espoirs congolais dès le premier acte. Et ce passif de deux buts a suffi pour que les locaux l’emportent et rejoignent le contingent des qualifiés.

Un crève-cœur pour le quart-de-finaliste de l’édition 2015, qui n’aura donc pas pu faire honneur à son rang continental au classement Fifa. Classé 18e sélection africaine, le Congo pouvait légitimement prétendre à la qualification dans cette première Coupe d’Afrique à 24 de l’histoire. Ils ont finalement été vaincus et donc devancés par le modeste Zimbabwe, 113e nation mondiale.

Les Guerriers de Sunday Chidzambwa, auteurs d’un parcours étonnant durant ces qualifications, ont ainsi gagné le droit de disputer la quatrième CAN de leur histoire, après 2004, 2006 et 2017.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.