Accéder au contenu principal

CAN-2019 : neuf ans après, le Bénin retrouve la Coupe d’Afrique

Michel Dussuyer, sélectionneur du Bénin.
Michel Dussuyer, sélectionneur du Bénin. AFP (archives)

Absent des quatre dernières CAN, le Bénin est parvenu dimanche à valider sa qualification face au Togo. Les Écureuils ont peut-être envoyé prématurément la star togolaise Adebayor à la retraite, puisque les Éperviers sont éliminés.

PUBLICITÉ

Neuf longues années que le Bénin n’avait plus goûté à la Coupe d’Afrique des nations. Après avoir conclu avec brio une solide campagne d’éliminatoires en battant le Togo (1-0), les Écureuils ont assuré leur participation à la CAN-2019, la quatrième après 2004, 2008 et 2010.

Face à des Togolais condamnés à gagner pour espérer une qualification, les Béninois ont su frapper d’entrée. L’ouverture, trouvée dans le premier quart d’heure par Djigla (1-0, 12e), a mis les hommes de Michel Dussuyer sur de bons rails. Portés par le bouillant public du stade de l’Amitié de Cotonou, les Écureuils ont ensuite géré toute la rencontre, face à des Togolais qui n’ont jamais réussi à forcer leur destin pour aller chercher leur ticket pour l’Égypte. Car même si Adebayor a un temps redonné l’espoir aux siens (1-1, 72e), Mounié est venu mettre un terme au suspense dans les dix dernières minutes (2-1, 83e).

Adebayor, clap de fin ?

Une grosse déception pour la star du Togo qui, à 35 ans, avait tout récemment évoqué la possibilité de prendre sa retraite internationale. "C’est fort possible que le match de dimanche soit mon dernier avec le Togo", avait-il déclaré lors de la conférence de presse d’avant-match.

Une chose est désormais certaine ou presque : le joueur africain de l’année 2008 a sans doute laissé passer là sa dernière opportunité de disputer une Coupe d’Afrique des nations sous le maillot des Éperviers.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.