Accéder au contenu principal

Dix enfants tués en Afghanistan par une frappe de la coalition, dénonce l'ONU

Des enfants de la province de Kunduz dans un camp de réfugiés de la banlieue de Kaboul, en octobre 2016.
Des enfants de la province de Kunduz dans un camp de réfugiés de la banlieue de Kaboul, en octobre 2016. Shah Marai, AFP

La mission de l'ONU en Afghanistan a fait part de "sa vive préoccupation" concernant la mort de dix enfants issus d'une même famille dans la province de Kunduz, après une frappe aérienne menée par les "forces militaires internationales".

Publicité

La population afghane continue de payer un lourd tribut de la guerre en Afghanistan. Au moins 13 civils, dont 10 enfants, ont été tués lors d'une frappe aérienne conduite par les "forces militaires internationales" dans le nord de l'Afghanistan, dans la nuit de vendredi à samedi, a révélé l'ONU lundi 25 mars.

"La mission exprime sa vive préoccupation quant au fait que, d'après une enquête initiale, dix des tués étaient des enfants appartenant à la même famille élargie déplacée par des combats ailleurs dans le pays", a déploré la Mission de l'ONU en Afghanistan (Manua) dans un communiqué. Outre les forces afghanes, seuls les États-Unis mènent des opérations aériennes dans le pays.

2018, année la plus meurtrière pour les civils

L'année 2018 a été la plus meurtrière jamais enregistrée pour les civils victimes du conflit afghan. Selon un rapport de l'ONU, publié en février, 3 804 personnes ont trouvé la mort, majoritairement des mains des Taliban.

La province de Kunduz est le théâtre de violents combats entre forces gouvernementales et Taliban, qui assurent s'infliger mutuellement de lourdes pertes. Deux soldats américains y ont été tués vendredi, selon la mission de l'Otan. Des affrontements se déroulent également dans l'Helmand, province du sud où la milice islamiste est très active.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.