Accéder au contenu principal

Raid meurtrier près d'un hôpital au jour du quatrième anniversaire de l'intervention de la coalition arabe au Yémen

Manifestation de Houthis à Sanaa pour marquer le quatrième anniversaire de l'intervention de la coalition arabe au Yémen, le 26 mars 2019.
Manifestation de Houthis à Sanaa pour marquer le quatrième anniversaire de l'intervention de la coalition arabe au Yémen, le 26 mars 2019. Mohammed Huwais, AFP

Au moins sept personnes ont été tuées près d'un hôpital mardi au Yémen, alors que le pays marque le quatrième anniversaire de l'intervention de la coalition arabe dans un conflit opposant les forces pro-gouvernementales aux rebelles houthis.

Publicité

Au jour du quatrième anniversaire du début de l'entrée de la coalition arabe dans le conflit au Yémen, une frappe aérienne a fait sept morts dont quatre enfants et huit blessés près d'un hôpital situé dans le nord-ouest du pays, a rapporté Save the Children mardi 26 mars.

"Un missile a touché une station essence près de l'entrée de l'hôpital de Ritaf, à une centaine de kilomètres de Saada dans le nord-ouest du pays à 9h30", a expliqué l’ONG. Parmi les victimes figurent du personnel de santé et des vigiles, a précisé Save the Children, appelant à "une enquête d'urgence sur cette nouvelle atrocité".

"Cet hôpital est l'un des nombreux établissements soutenus par Save the Children au Yémen qui fournit une aide vitale à des enfants qui vivent dans le pire endroit de la Terre pour un enfant", a déclaré Helle Thorning-Schmidt, responsable de Save the Children International. "Ces enfants ont le droit d'être en sécurité dans leur hôpital, leur école et leur maison. Mais chaque fois nous assistons à un manque de respect total de tous les acteurs du conflit au Yémen envers les règles de base de la guerre. Les enfants doivent être protégés", a-t-elle poursuivi.

Rassemblement en soutien aux Houthis à Sanaa

À Sanaa, la capitale contrôlée par les rebelles chiites houthis, plusieurs dizaines de milliers de personnes – dont de nombreuses familles – s'étaient rassemblées dès les premières heures de la journée, mardi, pour afficher leur soutien aux Houthis et crier des slogans hostiles à l'Arabie saoudite, qui mène une coalition soutenant le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ont constaté des journalistes de Reuters.

>> À voir aussi sur France 24 : "Reportage exclusif au Yémen : la vieille ville de Sanaa, un joyau en péril"

La guerre au Yémen a fait depuis mars 2015 au moins 10 000 morts, en majorité des civils, et provoqué la pire crise humanitaire en cours dans le monde, selon l'ONU. D'autres sources donnent un bilan des tués nettement supérieur.

Le conflit oppose des forces progouvernementales aux rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme) et qui se sont emparés de la capitale Sanaa en septembre 2014. La guerre a connu une escalade le 26 mars 2015 quand l'Arabie saoudite a pris la tête d'une coalition militaire pour venir en aide aux forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.