Tour de Catalogne: "Superman" Lopez s'impose en conquérant

Barcelone (AFP) –

Publicité

Un mois et demi après sa victoire dans le Tour de Colombie, le Colombien Miguel Angel Lopez s'est adjugé le Tour de Catalogne, après avoir résisté jusqu'au bout aux assauts de ses concurrents, dimanche à l'issue de la septième et dernière étape.

Cette dernière étape de 143,1 km disputée sur les hauteurs de Barcelone a été remportée en solitaire par l'Italien Davide Formolo (Bora-Hansgrohe), devant l'Espagnol Enric Mas (Deceuninck-Quick Step) et l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe).

Elle a notamment été marquée par une chute massive dans le peloton à 40 km de l'arrivée, dans laquelle 20 coureurs ont été impliqués. Plusieurs coureurs ont été contraints à l'abandon. Parmi eux les Français Romain Bardet et Warren Barguil.

Lopez (Astana), 25 ans, a une nouvelle fois tenu la dragée haute à ses poursuivants, notamment son compatriote Nairo Quintana et Adam Yates, qui ont tous deux tenté d'attaquer dans les dernières kilomètres pour tenter de renverser la hiérarchie. En vain. Le Britannique termine à la deuxièmpe place du général, 14 secondes derrière Lopez.

Le Colombien Egan Bernal complète le podium à 17 secondes du vainqueur. Quintana, deuxième de Paris-Nice cette année mais toujours en quête de sa première victoire sur une course à étapes depuis plus de deux ans, échoie à la quatrième place.

Grand espoir du cyclisme colombien, Lopez, surnommé "Superman" en Colombie, avait déjà résisté le 17 février dernier aux assauts de son illustre compatriote dans l'ascension finale du Tour de Colombie, qu'il avait remporté, succédant au palmarès à Bernal.

Sur le Tour de Catalogne, le jeune Colombien s'est une nouvelle fois montré très offensif: il a notamment remporté en solitaire la quatrième étape, jeudi sur les rampes de La Molina. Il n'a ensuite plus laché le maillot blanc de leader, malgré une concurrence acharnée.