Accéder au contenu principal

Foot européen : les cadors anglais ne laissent rien filer, Paris presque sacré

Liverpool, toujours leader de la Premier League anglaise.
Liverpool, toujours leader de la Premier League anglaise. Paul Ellis, AFP

Le suspense est toujours total en Premier League, où les cadors ne lèvent pas le pied. En France en revanche, comme en Italie et en Espagne, les positions semblent de plus en plus figées et les leaders ont mis le champagne au frais.

Publicité

Premier League : Liverpool s’arrache et conserve la tête

Sauvé par un "CSC" d’Alderweireld dans les toutes dernières minutes, Liverpool a vaincu difficilement Tottenham (2-1) et préserve ainsi sa place de leader de la Premier League, deux unités devant Manchester City, victorieux à Fulham (0-2).

Derrière l’intouchable duo, Tottenham poursuit sa série catastrophique et voit même Manchester United revenir à sa hauteur, puisque les Red Devils ont battu Watford (2-1). Une course pour le podium à laquelle participe activement Chelsea, revenu à un point après avoir battu Cardiff (1-2). Et Arsenal, qui joue lundi soir, pourrait prendre les commandes de ce petit groupe en cas de succès.

Liga : Benzema sauve le Real, le Barça engrange

Dix points séparent toujours le Barça, intouchable leader de Liga, et son dauphin l’Atlético de Madrid. Les Catalans, qui ont dominé l’Espanyol Barcelone (2-0), filent vers un nouveau titre malgré le carton des Colchoneros à Alavés (0-4). Derrière, le Real s’accroche malgré sa méforme : les hommes de Zidane ont arraché un succès dans les derniers instants de leur confrontation face à Huesca, grâce à Benzema (3-2).

La course à la quatrième place, qualificative pour la Ligue des champions, est totalement relancée avec la défaite d’Alavés, cinquième, mais surtout celle de Getafe, quatrième malgré sa défaite contre Leganés (0-2). Du coup, Valence en profite à la faveur de son succès sur Séville (0-1), concurrent direct dans ce sprint final. Trois points séparent désormais Getafe des Sévillans, septièmes.

Serie A : statu quo en tête du classement

Les positions sont plus figées que jamais en Italie, où la Juve, solide leader, l’a emporté face à l’Empoli (1-0). Les Bianconeri conservent 15 points d’avance sur le Napoli, qui a corrigé la Louve à Rome (1-4).

Les Napolitains profitent en plus des échecs conjugués de l’Inter Milan face à la Lazio (0-1) et de l’AC Milan à Gênes (1-0) pour consolider leur position de dauphin de la Juve, avec 10 unités d’avance sur leurs adversaires directs pour le podium. En bas de tableau, Bologne est sorti de la zone rouge en enchaînant un troisième succès de rang, cette fois aux dépends de Sassuolo (2-1).

Ligue 1 : l’OM lâche prise, le PSG y est presque

Triste week-end du côté de Marseille, où l’OM a concédé un piteux nul face à Angers (2-2) alors qu’il menait 2 à 0 après une demi-heure de jeu. Les Phocéens sont désormais à 8 longueurs du podium, après les victoires de Lille à Nantes (2-3) et de Lyon à Rennes (0-1).

En tête du classement, le PSG s’est offert un succès a minima face à Toulouse (0-1) et conserve son avance de 20 points sur Lille. Si le Losc ne l’emporte pas le week-end prochain et que le PSG glane trois nouveaux points, le club francilien sera officiellement sacré champion de France.

Bundesliga : le Bayern rechute, Dortmund en profite

Irrésistible depuis quelques semaines, le Bayern Munich a connu un accroc ce week-end sur la pelouse de Fribourg (1-1). Un nul lourd de sens pour les Bavarois, qui voient Dortmund reprendre la tête de la Bundesliga, puisque les joueurs de Lucine Favre ont fait le job contre Wolfsburg (2-0).

À noter également que dans la course au podium, le Borussia M’Gladbach a réalisé la très mauvaise opération du week-end, en allant s’incliner sur la pelouse du Fortuna Düsseldorf (3-1). Une déroute dont profite le RB Leipzig, qui a étrillé le Hertha Berlin (5-0) et l’Eintracht Francfort, large vainqueur du VfB Stuttgart (3-0).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.