Accéder au contenu principal

Prix Marc-Vivien Foé 2019 : la liste des 11 finalistes dévoilée

Les 11 finalistes du Prix Marc-Vivien Foé sont désormais connus.
Les 11 finalistes du Prix Marc-Vivien Foé sont désormais connus. Studio graphique FMM

RFI et France 24 ont dévoilé les noms des 11 joueurs finalistes du Prix Marc-Vivien Foé 2019 qui récompense le meilleur joueur africain évoluant en Ligue 1 pour la saison 2018-2019.

Publicité

Les 11 prétendants à la succession du Camerounais Karl Toko-Ekambi, lauréat du Prix RFI-France 24 Marc-Vivien Foé 2018, viennent d'être dévoilés. Une sélection annoncée mardi 2 avril par ordre alphabétique, et qui s'avère particulièrement représentative du continent africain. Du Maroc à l'Afrique du Sud, pas moins de dix pays sont représentés parmi les finalistes. Rendez-vous début mai pour la divulgation du trio de tête, puis à la mi-mai pour connaître le nom de celui qui sera désigné joueur africain de l'année en Ligue 1.

• Yunis ABDELHAMID (Maroc, Stade de Reims, 31 ans)

Jean-François Monier, AFP

Sans doute le moins connu des finalistes. À 31 ans, le Marocain né en France réalise pourtant une très belle saison, au point d’être rappelé chez les "Lions de l’Atlas" après deux ans et demi d’absence. Les prestations de ce solide défenseur central ne sont pas étrangères au beau parcours du Stade de Reims.

• Youcef ATAL (Algérie, OGC Nice, 22 ans)

Valéry Hache, AFP

Le petit latéral a déboulé en Ligue 1 l’été dernier avec toute la fougue que les amateurs de football africain lui connaissaient déjà. À Nice, l’activité aux deux bouts du terrain de l’Algérien âgé de 22 ans a séduit, en particulier son entraîneur Patrick Vieira.

• Stéphane BAHOKEN (Cameroun, SCO Angers, 26 ans)

Jean-François Monier, AFP

Venu à Angers pour remplacer son compatriote Karl Toko Ekambi, le Prix Marc-Vivien Foé 2018, ce fils d’ancien international camerounais s’en est bien sorti jusqu’à présent. Avec neuf réalisations, l’attaquant de 26 ans a d’ores et déjà battu son record de buts inscrits en une saison de championnat.

• Denis BOUANGA (Gabon, Nîmes Olympique, 24 ans)

Pascal Guyot, AFP

À 24 ans, l’ailier vit sa première saison accomplie en Ligue 1, à Nîmes, après avoir fait quelques apparitions dans l’élite, avec Lorient, il y a quelques années. Résultat : le Gabonais brille. Buteur, passeur, dribbleur, que ce soit sur un côté ou dans l’axe, le Nîmois s’illustre à chaque match ou presque.

• Max-Alain GRADEL (Côte d’Ivoire, Toulouse FC, 31 ans)

Rémy Gabalda, AFP

Cette saison encore, l’Ivoirien est le capitaine-courage de Toulouse. Leader sur le terrain et en-dehors, l’ailier de 31 ans se bat encore et toujours pour que le Téfécé reste en Ligue 1. Il est impliqué dans la plupart des buts inscrits par son club.

• François KAMANO (Guinée, Girondins de Bordeaux, 22 ans)

Nicolas Tucat, AFP

Le Guinéen a réalisé un début de championnat impressionnant avec 7 buts inscrits durant les deux premiers mois de la saison. Puis, l’ailier de 22 ans a été moins décisif. La faute, selon lui, à une incompréhension avec Ricardo, son ex-entraîneur à Bordeaux. Il semble toutefois avoir repris confiance, en mars.

• Wahbi KHAZRI (Tunisie, Saint-Étienne, 28 ans)

Jeff Pachoud, AFP

Deuxième du Prix Marc-Vivien Foé 2018, le Tunisien fera-t-il mieux cette année ? L’attaquant est en tout cas au moins aussi performant avec Saint-Étienne que la saison passée avec Rennes. Le joueur de 28 ans espère ainsi conduire les Stéphanois à une qualification en coupe d’Europe.

• Lebo MOTHIBA (Afrique du Sud, RC Strasbourg, 23 ans)

Sylvain Thomas, AFP

Le Sud-Africain est une des confirmations de la Ligue 1. L’attaquant de 23 ans se montre régulièrement décisif avec Strasbourg, après avoir donné des aperçus de son talent à Lille la saison passée. Que ce soit dans la peau d’un titulaire ou d’un "super-remplaçant".

• Nicolas PÉPÉ (Côte d’Ivoire, Lille OSC, 23 ans)

François Lo Presti, AFP

Sans ses 13 buts la saison passée, Lille ne serait peut-être pas en Ligue 1 en 2019, après avoir frôlé la relégation en 2018. Et sans ses coups d’éclat, les Lillois ne seraient sans doute pas davantage en course cette année pour une qualification en Ligue des champions. Du coup, l’Ivoirien de 23 ans semble susciter bien des convoitises de la part de clubs étrangers.

• Ismaïla SARR (Sénégal, Stade rennais, 21 ans)

Jean-François Monier, AFP

Du talent il en a. Tout le monde le sait déjà, à Rennes comme ailleurs en Ligue 1. Mais, cette saison, le Sénégalais a franchi un nouveau palier en se montrant davantage régulier et davantage décisif. À 21 ans, l’ailier a largement les moyens de devenir une des stars du championnat. S’il ne quitte pas la France prochainement…

• Bertrand TRAORÉ (Burkina Faso, Olympique Lyonnais, 23 ans)

Jean-Philippe Ksiazek, AFP

Moins tranchant que la saison passée, le Burkinabè reste toutefois l’un des attaquants les plus talentueux de Ligue 1, comme l’illustrent ses dribbles chaloupés et ses frappes millimétrées. Lyon et l’ex-pensionnaire de Chelsea continuent ainsi de se battre pour une place en Ligue des champions.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.