Accéder au contenu principal

Au Venezuela, la Cour suprême demande la levée de l'immunité parlementaire de Juan Guaido

L'opposant Juan Guaido à Caracas le 1er avril 2019.
L'opposant Juan Guaido à Caracas le 1er avril 2019. Yuri Cortez, AFP

La Cour suprême du Venezuela a demandé lundi à l'Assemblée constituante de lever l'immunité parlementaire de l'opposant Juan Guaido, à qui il est reproché de ne pas avoir respecté une interdiction de sortie du territoire.

PUBLICITÉ

La Cour suprême du Venezuela, considérée comme acquise au pouvoir en place, a demandé à l'Assemblée constituante, composée exclusivement de partisans du président Nicolas Maduro, de lever l'immunité parlementaire du chef de file de l'opposition Juan Guaido.

Il lui est reproché de ne pas avoir respecté une interdiction de sortie du territoire. L'opposant de 35 ans, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, a bravé cette interdiction pour une mini-tournée en Colombie voisine, au Brésil, au Paraguay, en Argentine et en Équateur, de fin février à début mars.

La décision de la Cour suprême pourrait, en théorie, aboutir à la présentation de Juan Guaido devant la justice ordinaire. Il est cependant difficile d'anticiper ses conséquences concrètes dans ce pays où personne ne reconnaît la légitimité de personne.

Inéligible pour 15 ans

Ces dernières semaines, plusieurs sanctions du pouvoir vénézuélien ont visé le chef de file de l’opposition. Jeudi, le contrôleur général de la République, Elvis Amoroso, chargé de veiller à la transparence de l'administration au Venezuela, l'a déclaré inéligible pour 15 ans.

La sanction de jeudi a été jugée illégale par Juan Guaido et "ridicule" par Washington. Les États-Unis ont déjà mis en garde Caracas à plusieurs reprises contre toutes représailles à l'encontre de celui qu'ils considèrent comme le chef de l'État légitime du Venezuela.

De son côté, Nicolas Maduro a changé lundi de ministre de l'Énergie, au moment où le pays est paralysé par une série de coupures massives de courant qui ont poussé le gouvernement à rationner l'électricité. "J'ai décidé de nommer un travailleur de l'industrie électrique avec 25 ans d'expérience, un ingénieur qui a eu de nombreuses responsabilités (...), Igor Gavidia Leon", a déclaré sur les médias officiels le chef de l'État, qui limoge ainsi le général à la retraite Luis Motta Dominguez, en poste depuis août 2015.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.