Accéder au contenu principal

Coupe de France : le PSG surclasse Nantes et rejoint Rennes en finale

Le PSG n'a pas tremblé face au FC Nantes.
Le PSG n'a pas tremblé face au FC Nantes. Anne-Christine Poujoulat, AFP

Large vainqueur de Nantes au Parc des Princes (3-0), en demi-finale de la coupe de France, le PSG s'est offert la possibilité de remporter un cinquième titre consécutif dans cette compétition. Rennes tentera de l'en empêcher, le 27 avril.

Publicité

Un quintuplé historique en vue ? Le PSG s'est ouvert une nouvelle fois les portes du Stade de France, où il défendra face à Rennes le 27 avril ses quatre titres consécutifs en Coupe de France, en éliminant (3-0) une équipe de Nantes limitée mercredi au Parc.

L'invincibilité du club de la capitale se poursuit en Coupe de France, une "vieille dame" à qui il reste fidèle depuis 2015. La série victorieuse s'étend désormais sur 29 matches d'affilée, autant dire une éternité. Et Paris n'a encaissé aucun but dans la compétition cette saison.

La Coupe n'est pas encore alignée sur l'armoire à trophées des Parisiens, qui devront pour cela battre des Bretons capables de faire tomber Lyon mardi au terme d'une demi-finale à suspense (3-2).

Mais au moins, l'équipe de Thomas Tuchel aura évité une nouvelle élimination prématurée, après celle vécue face à Guingamp dès les quarts de finale de la Coupe de la Ligue et, surtout, celle en huitième de finale de Ligue des champions contre Manchester United.

Verratti se découvre un talent de buteur

C'est Marco Verratti qui a ouvert la marque d'une frappe de l'extérieur de la surface (27e) qui s'est logée dans le petit filet du grand gardien Ciprian Tatarusanu (1,94 m). Lui qui ne frappe quasiment jamais et marque, logiquement, encore plus rarement, récidive huit jours après son but en sélection contre le Liechtenstein (6-0). "Marco qui tire… et qui marque ?", avait même chambré sur Twitter Kylian Mbappé, auteur de la passe décisive mercredi pour le milieu italien.

Cette fois, c'est le club parisien qui s'en est amusé sur le réseau social ("Arrêtez tout, Marco se met à marquer"), tout comme le speaker du Parc des princes : "C'est suffisamment rare pour que je prenne mon temps", a-t-il glissé au micro, avant de crier le prénom du buteur.

Enlacé par ses partenaires, acclamé par le Parc, Verratti n'avait plus marqué sous le maillot du PSG depuis novembre 2017.

Avec Paris et l'Italie, il vient d'inscrire deux buts en trois rencontres, "après ne pas avoir marqué lors des 58 précédentes", a par ailleurs relevé le statisticien Opta.

Mbappé a poussé l'avantage des Parisiens en transformant un penalty (85e) obtenu par Daniel Alves, auteur d'une entrée en jeu (77e) tonitruante, récompensée par un joli but dans le temps additionnel (90e+2).

Seuls points noirs pour Paris : la blessure de Marquinhos juste avant la pause et le penalty raté par Mbappé (66e), un loupé qui s'ajoute à celui de fin février contre l'OM.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.