Accéder au contenu principal

Football : à deux mois du Mondial, les Bleues s'offrent l'ogre japonais

Les Bleues ont dominé le Japon, jeudi 4 avril 2019 à Auxerre, lors d'un match de préparation à la Coupe du monde féminine de football.
Les Bleues ont dominé le Japon, jeudi 4 avril 2019 à Auxerre, lors d'un match de préparation à la Coupe du monde féminine de football. Franck Fife, AFP

À deux mois du coup d'envoi du Mondial-2019, les Bleues ont parfaitement geré leur dernier galop d'essai, en dominant le Japon (3-1). Un succès rassurant, face à une sélection qui avait atteint la finale de la dernière Coupe du monde.

Publicité

À l'approche de leur Mondial, les Bleues affichent un peu plus leurs ambitions : elles ont dominé le Japon (3-1), l'une des grosses nations du football féminin, finaliste de la dernière Coupe du monde, jeudi 4 avril à Auxerre, en match de préparation.

Les coéquipières d'Eugénie Le Sommer, auteure d'une belle reprise de volée pour son retour en sélection, effacent la défaite décevante contre l'Allemagne fin février (1-0), leur unique échec en douze matches.

Seule mauvaise nouvelle de la soirée, la sortie sur civière de la malheureuse gardienne Pauline Peyraud-Magnin, blessée au genou gauche dès la 20e minute alors qu'elle fêtait sa première cape internationale... L'habituelle titulaire, la Lyonnaise Sarah Bouhaddi, l'a aussitôt remplacée et a raté son entrée en repoussant un ballon dans les pieds de Kobayashi, pour l'égalisation nipponne (24e, 1-1).

Mais hormis cette séquence confuse, les Bleues ont parfaitement contrôlé la rencontre, plus encore que le score ne le laisse penser, face à des Japonaises en deçà de leur statut de finalistes du dernier Mondial (2015) et championnes du monde 2011...

À la pause, les joueuses de Corinne Diacre menaient logiquement, grâce à une tête de Valérie Gauvin d'entrée (3e), même s'il était difficile de dire si le ballon avait véritablement franchi la ligne, puis une reprise du gauche d'Eugénie Le Sommer (33e), déviée par la Japonaise Miura.

La buteuse lyonnaise, forfait pour le précédent rassemblement, avait beaucoup manqué lors de la défaite contre l'Allemagne (1-0). Elle a signé un retour en fanfare, avec ce joli geste, son 74e but en 158 sélections, et un très bon match.

Succès populaire

Autre satisfaction, la belle activité d'Amel Majri qui a souvent combiné avec Le Sommer sur son côté gauche. L'équipe de France aurait pu mener plus largement à la mi-temps, tant les occasions étaient nombreuses, dont une tête au-dessus de Gaëtane Thiney (29e) ou son ballon repoussé par la barre transversale (41e).

Les joueuses de Corinne Diacre ont encore eu la mainmise en deuxième période et ont fini par être récompensées sur une action initiée par la pépite Delphine Cascarino, entrée en jeu en remplacement de Gauvin.

L'ailière a tenté sa chance à la 82e minute, contraignant la gardienne à repousser le ballon. Kadidiatou Diani, elle aussi bien en vue, était dans la surface pour marquer (82e) et assurer la victoire.

Cette partie parfaitement maîtrisée a plu aux quelque 15 000 spectateurs, très enthousiastes, de l'Abbé-Deschamps, pas complètement plein mais animé par une sympathique ola à la 35e minute.

La France, 4e au classement Fifa, a fait respecter son statut contre le Japon, 7e. Et va maintenant recevoir le Danemark lundi à Strasbourg.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.