Accéder au contenu principal

En Israël, Benjamin Netanyahu promet d'annexer des colonies de Cisjordanie s'il est réélu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, lors d'une réunion de son cabinet, le 25 février 2018.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, lors d'une réunion de son cabinet, le 25 février 2018. Gali Tibbon, Reuters

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé samedi lors d'une interview télévisée qu'il annexerait les colonies de peuplement juives situées en Cisjordanie occupée s'il remportait un nouveau mandat lors des élections de mardi.

Publicité

S’il remporte les élections en Israël, Benjamin Netanyahu annexera des colonies juives installées en Cisjordanie. Le Premier ministre a fait cette annonce samedi lors d'un entretien pour la chaîne israélienne Channel 12, à trois jours du scrutin législatif.

"Qui dit que nous ne le ferons pas ? Nous sommes sur cette voie et nous en discutons", a déclaré le chef du gouvernement, lorsqu’il a été interrogé sur son intention d’étendre la souveraineté israélienne aux grandes colonies de ce territoire palestinien, comme cela a été fait avec Jérusalem-Est et le plateau du Golan. Ces deux territoires avaient été occupés par Israël lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et annexés par la suite.

"Je vais étendre la souveraineté (d'Israël) et je ne fais pas de distinction entre blocs de colonies et colonies isolées", a ajouté le Premier ministre israélien, en référence aux quelque 500 000 Israéliens qui vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, au milieu de 2,6 millions de Palestiniens.

Les explications de notre correspondant

À la conquête des électeurs

Certains des partis que Benjamin Netanyahu a dit vouloir inclure dans un gouvernement de coalition s'il remporte les élections du 9 avril se sont prononcés pour l'annexion de certaines parties de la Cisjordanie. Le chef du gouvernement est en concurrence avec ces partis pour obtenir les suffrages des électeurs favorables à la colonisation.

Les Palestiniens, les Nations unies et de nombreux pays considèrent que les colonies de peuplement construites par Israël dans les territoires pris lors de la guerre de 1967 sont illégales.

Israël estime pour sa part que la question de la terre devra être résolue lors de pourparlers de paix avec les Palestiniens. Or, toutes les négociations sont gelées depuis 2014. En mars dernier, les États-Unis ont rompu avec des décennies de consensus international en reconnaissant la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.