Accéder au contenu principal
Élément Terre

La galère de la voiture électrique à Paris

La ville de Paris a pour objectif de devenir neutre en carbone à l’horizon 2050. La fin des moteurs diesels serait pour 2024 et ceux à essence pour 2030. Différents modes de déplacement "plus verts" se développent dans la capitale. Mais, pour la voiture électrique, des progrès restent à faire.

PUBLICITÉ

Les transports parisiens s'électrisent de plus en plus. Trottinettes, vélos, gyroroues ou encore e-scooter se sont installés à Paris ces dernières années. En 2018, la ville affichait une augmentation de 30 % pour la micro mobilité. Ces nouveaux modes de déplacement semblent remplacer principalement l'usage des transports en commun.

Or, pour débarrasser Paris de ses fréquents pics de pollutions, l’ennemi, c’est la voiture. Pour ça, la mairie de la capitale française met la main à la poche : jusqu’à 5 000 € d’aide pour qui achète une voiture électrique, hydrogène, hybride ou au gaz naturel. Alors la ville est-elle sur la bonne voie ? Est-il pratique de posséder une voiture électrique à Paris ?

L’équipe d’Élément Terre est partie à la rencontre de ces utilisateurs de voitures électriques, qui expliquent les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.