Accéder au contenu principal

Incendie de Notre-Dame : 24 heures au chevet d'un monument français

Un ouvrier marche dans les décombres de Notre-Dame après la catastrophe qui a ravagé l'édifice lundi 15 avril.
Un ouvrier marche dans les décombres de Notre-Dame après la catastrophe qui a ravagé l'édifice lundi 15 avril. Christophe Petit Tesson, Reuters

Le feu parti des combles de la cathédrale Notre-Dame a ravagé une partie de l'édifice. Le sinistre a soulevé, mardi, une vague d'émotion en France et à travers le monde. Emmanuel Macron a promis une reconstruction qui s'annonce titanesque.

Publicité

• Emmanuel Macron a souhaité, mardi soir, dans une adresse à la nation, que la cathédrale Notre-Dame soit rebâtie "plus belle encore" d'"ici cinq années", après avoir été ravagée par un incendie la veille.

• Quelque 400 pompiers ont été mobilisés pendant une quinzaine d'heures dans la nuit de lundi à mardi.

• La flèche de la cathédrale, haute de 93 mètres, s'est effondrée et une bonne partie du toit est réduite en cendres. Le coq reliquaire de la flèche, que l'on croyait fondu dans l'incendie, a cependant été retrouvé mardi.

• Selon le secrétaire d'État à l'Intérieur, Laurent Nuñez, la structure "tient bon" mais des "vulnérabilités ont été identifiées notamment au niveau de la voûte".

• Acteurs publics et privés ont annoncé quelque 750 millions d'euros de dons pour la reconstruction de la cathédrale.

• Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a assuré que "toute la vérité"serait faite sur l’origine de ce qui apparaît comme un accident. Une enquête pour "destruction involontaire par incendie" a été ouverte par le parquet de Paris.

Retrouvez notre couverture en direct des événements du lundi 15 au mardi 16 avril.

Liveblog incendie Notre-Dame

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.