Accéder au contenu principal

Tennis: crime de lèse Nadal et drôle de finale à Monte-Carlo

Fabio Fognini ravi de sa victoire sur l'indéboulonnable Rafael Nadal à Monte-Carlo, le 20 avril 2019
Fabio Fognini ravi de sa victoire sur l'indéboulonnable Rafael Nadal à Monte-Carlo, le 20 avril 2019 AFP
Publicité

Monte-Carlo (Principauté de Monaco) (AFP)

C'est un tremblement de terre battue ! Rafael Nadal, qui visait un 12e titre record et un 4e consécutif sur l'ocre de Monte-Carlo, a été éliminé samedi et c'est une drôle de finale qui opposera dimanche son tombeur Fabio Fognini à Dusan Lajovic.

"C'est un de mes plus mauvais matchs sur terre battue en 14 ans", a commenté Nadal, battu 6-4, 6-2 et qui n'avait plus perdu à Monte-Carlo depuis la demi-finale 2015 face à Novak Djokovic.

"On peut parler de technique ou de tactique, mais c'est simplement un de ces jours où je n'ai absolument aucune sensation (dans le jeu)", a-t-il ajouté.

Ce duel contre Fognini s'annonçait explosif puisque l'Italien, 18e mondial, était non seulement l'un des rares joueurs à avoir déjà battu l'Espagnol (N.2) sur terre battue (Rio et Barcelone en 2015), mais il est également l'un des seuls à ne pas lui montrer de respect particulier sur le court. Ils avaient notamment eu une altercation lors d'un changement de côté au tournoi de Hambourg 2015.

- Tennis et colère -

Samedi encore, Fognini a assuré le spectacle. Mené 1-3 dans le premier set, il a piqué une colère qui lui a valu un avertissement mais à la suite de laquelle il est revenu dans le match.

"Je me suis dit +OK, je suis à 3-1. Respire. Je sais que c'est difficile parfois pour moi. Et après ça j'ai commencé à vraiment bien jouer", a-t-il raconté.

Il s'est ensuite envolé dans la seconde manche en produisant un tennis sans complexe et très varié. Sa domination était telle qu'il a un moment semblé devoir infliger un 6-0 à l'Espagnol avec trois balles de match sur son service à 5-0.

L'Espagnol a repoussé l'échéance mais Fognini, né il y a 31 ans à San Remo à une quarantaine de kilomètres de Monaco, s'est imposé sur un dernier coup qui a laissé Nadal à plusieurs mètres de la balle. Il jouera sa première finale de Masters 1000 et tentera de décrocher le 9e titre de sa carrière, le plus beau.

- Un autre Serbe -

Face à lui, il y aura bien un Serbe, mais pas celui qu'on attendait: Le N.1 mondial Djokovic ayant été éliminé en quarts, c'est Dusan Lajovic (48e) qui sera de l'autre côté du filet.

Car, contre toute attente, il a éliminé le vainqueur de Djoko, le Russe Daniil Medvedev (14e) 7-5, 6-1, et jouera à 28 ans sa première finale de Masters 1000 en quête d'un tout premier titre sur le circuit ATP.

"Je suis en finale, c'est fantastique", s'est exclamé Lajovic qui a aussi éliminé le N.5 mondial Dominic Thiem en huitièmes. Il est le finaliste de Monte-Carlo le plus mal classé depuis le Marocain Hicham Arazi qui était 53e à l'ATP lorsqu'il a perdu la finale en 2001.

Tout avait pourtant très bien commencé pour Medvedev qui s'est facilement détaché 5-1 dans la première manche. Le match était à sens unique, d'un niveau médiocre et il semblait que Lajovic jouait contre un mur, Medvedev renvoyant toutes les balles sans prendre de risque et en attendant la faute de son adversaire.

Mais soudain, perdu pour perdu, Lajovic a changé de tactique et a mis un peu plus de rythme dans les échanges.

"Impossible de trouver le timing au début, j'essayais simplement de renvoyer la balle et ce n'était pas bien. J'ai alors commencé à frapper plus fort et je suis revenu dans la partie", a-t-il commenté.

Il a ainsi aligné 10 jeux d'affilée (!) pour remporter la première manche et se détacher dans la seconde 4-0. La messe était dite.

La finale contre Fognini "sera peut-être un peu plus ouverte que contre Rafa, mais d'un autre côté, gagner en deux sets contre Rafa ça veut dire qu'il joue un grand tennis", a souligné Lajovic.

"On connaît Fabio: quand il a décidé de jouer, il est très difficile de jouer contre lui. Espérons que c'est l'autre Fabio qui va se réveiller demain", a-t-il plaisanté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.