Accéder au contenu principal
EXCLUSIF

Pour l'ambassadeur du Sri Lanka en France, "la priorité est de rétablir la sécurité partout"

Buddhi K. Athauda, ambassadeur du Sri Lanka en France.
Buddhi K. Athauda, ambassadeur du Sri Lanka en France. Capture France 24

Au lendemain des attaques meurtrières au Sri Lanka, l'ambassadeur du pays en France, Buddhi K. Athauda, a réagi sur France 24. Selon lui, les Sri Lankais vivant en France sont "choqués" et "se sentent démunis".

Publicité

Plus de 290 personnes ont péri et 500 autres ont été blessées dans une vague d'attaques coordonnées qui a visé dimanche 21 avril des hôtels de luxe et des églises, selon le dernier bilan officiel en date. Un ressortissant français figure parmi les étrangers tués.

Interrogé sur l’antenne de France 24, l’ambassadeur du Sri Lanka en France,Buddhi K. Athauda, explique que la communauté d'expatriés vivant dans l’Hexagone est touchée de plein fouet par ces violences : "Il y a beaucoup de Sri Lankais qui habitent la France. Ils sont choqués car leurs familles sont restées au pays. Il y a notamment beaucoup de chrétiens parmi eux. Ils se sentent démunis."

>> À voir : "À Paris, la communauté sri lankaise entre tristesse et colère"

"Le tourisme va souffrir"

Pour nombre de Sri Lankais, les attentats du dimanche de Pâques ont réveillé les terribles souvenirs des années noires de la guerre civile entre la majorité cinghalaise et la rébellion indépendantiste tamoule. "Nous pensons que cet incident n’a rien à voir avec l’ancienne guerre civile. Il faut attendre les résultats de l’enquête", estime l’ambassadeur. Selon lui, "la priorité est de rétablir la sécurité partout".

Ces attentats à la bombe qui ont visé quatre hôtels et trois églises en pleine messe de Pâques jettent en effet une ombre terrible sur le tourisme en plein décollage dans ce pays d'Asie de 21 millions d'habitants, vanté dans nombre de guides touristiques et même récemment promu destination de l'année 2019 par l'un d'eux. "A court terme, le tourisme va souffrir", admet Buddhi K. Athauda. "Maisnous allons nous remettre de cet incident. Nous allons faire tout pour protéger nos citoyens. Les touristes français pourront venir profiter de notre culture."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.