Accéder au contenu principal

Occidental offre 57 milliards de dollars pour ravir Anadarko à Chevron

Offre géante de rachat d'Anadarko par Occidental pour 57 milliards de dollars
Offre géante de rachat d'Anadarko par Occidental pour 57 milliards de dollars GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
Publicité

New York (AFP)

Les grandes manoeuvres dans l'industrie pétrolière américaine ont connu une brusque accélération mercredi avec l'offre géante de rachat d'Anadarko Petroleum par Occidental Petroleum à 57 milliards de dollars, un prix bien supérieur à celui proposé par Chevron il y a seulement deux semaines.

A 57 milliards de dollars, au cours d'Occidental le 23 avril, cette transaction - si elle devait aboutir - serait une des plus importantes dans le secteur pétrolier depuis le rachat en 2015, pour 61 milliards de dollars, de BG Group par Royal Dutch Shell.

Occidental Petroleum propose 76 dollars par action en actions et en cash là où Chevron en proposait quelque 65 dollars, soit environ 33 milliards de dollars, a précisé le groupe, qui affirme étudier l'hypothèse d'un rachat d'Anadarko depuis deux ans.

Mais ses premières tentatives de rapprochement ont été repoussées, a récemment affirmé la presse américaine.

Occidental Petroleum n'a pas abandonné le projet pour autant car "il n'y a pas d'offre avec des opportunités aussi élevées", a confié Vicki Hollub, la PDG du groupe, sur la chaîne de télévision américaine CNBC mercredi.

L'appétit d'Occidental Petroleum et de Chevron pour Anadarko Petroleum traduit la volonté des géants américains d'investir massivement dans le nouvel eldorado du secteur: la région du bassin permien, qui s'étend de l'ouest du Texas au sud-est du Nouveau Mexique.

Cette zone abrite les principales réserves américaines et est devenue officiellement il y a quelques semaines le champ le plus prolifique au monde devant le bassin saoudien Ghawar avec des extractions de 4,1 millions de barils par jour (mbj) en mars d'après l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

- Synergies -

Plus largement, les Etats-Unis sont devenus depuis plusieurs mois le premier producteur de brut au monde avec plus de 12 millions de barils par jour en moyenne.

Occidental Petroleum, qui est déjà l'un des gros acteurs du bassin permien, prévoit notamment 2 milliards de dollars de synergies une fois la transaction effectuée, en raison de ses infrastructures déjà présentes dans cette zone.

Il existe de "très fortes complémentarités" entre les actifs des deux entreprises, a affirmé Vicki Hollub.

Les offres des deux géants américains du pétrole interviennent en outre au moment où les prix du brut sont en train de rebondir après plusieurs années de forte baisse, qui ont entraîné une dégringolade des bénéfices et des investissements des majors pétrolières à travers le monde. Depuis le début de l'année, le cours du brut coté à New York a pris 45%.

"Occidental est convaincu que son offre est supérieure aussi bien financièrement que d'un point de vue stratégique pour les actionnaires d'Anadarko", affirme l'entreprise.

Occidental propose 38 dollars en cash pour chaque action d'Anadarko, assortis de 0,6094 action.

Le titre d'Occidental était en baisse de 5,5% vers 12H45 GMT lors des transactions électroniques précédant l'ouverture de Wall Street tandis que celui d'Anadarko s'envolait de 11% à un peu plus de 70 dollars. Chevron était stable.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.