Accéder au contenu principal
REPORTAGE

En Espagne, Vox impose le port d'arme comme thème de campagne

Dans les stands de tir espagnols, les inscriptions sont en hausse
Dans les stands de tir espagnols, les inscriptions sont en hausse Capture d'écran France 24

En Espagne, le parti d'extrême-droite Vox propose l'autorisation du port d'arme au nom de la légitime défense. La proposition s'est imposée comme un thème de campagne des législatives de dimanche.

Publicité

L'Espagne est l'un des pays les plus sûrs au monde. Pourtant, sous l'impulsion du parti d'extrême-droite Vox, la question du port d'arme et de la légitime défense s'est imposée comme l'un des thèmes clés du scrutin des législatives du dimanche 28 avril.

Santiago Abascal, le chef du parti, a toujours un pistolet sur lui. Il a le droit de porter une arme depuis qu'il a été la cible de menaces de la part du groupe terroriste ETA. Il profite de chaque meeting pour défendre ce qui, selon lui, devrait un "devoir" : "Nous voulons être libres de pouvoir défendre notre maison. Parce qu'il ne s'agit pas d'un droit, c'est notre devoir de défendre nos familles, nos enfants, nos grands-parents, nos femmes au cas où nous sommes agressés chez nous, car notre maison est notre trésor", déclare-t-il.

Si la proposition est un appel du pied clair en direction de l'Espagne rurale, la proposition est loin de faire l'unanimité dans les rues de Madrid : "Nous voyons ce qui se passe aux États-Unis où ils ont beaucoup d'armes et pour cette raison, beaucoup de morts. La même chose pourrait se reproduire ici !", explique une femme.

Tous les autres partis politiques espagnols se sont prononcés contre cette proposition.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.