Accéder au contenu principal

Top 14: Agen avait une faim de LOU

3 mn
Publicité

Agen (AFP)

Agen, solide pendant plus d'une heure, a imité Pau samedi en s'offrant un autre gros du Top 14, Lyon (25-15), se donnant ainsi un peu d'air au classement à une semaine de retrouver le barragiste actuel Grenoble.

A trois journées de la fin, le SUA (12e, 34 points) compte désormais six points d'avance sur les Isérois et a toutes les raisons de croire à un maintien direct vu sa production du jour.

Pendant près de 70 minutes, les hommes de Mauricio Reggiardo ont proposé un rugby alerte, quand ils ont eu la possession, et solide pour défendre leur ligne.

Face à ce mur, le LOU a longtemps cherché la clé, ne la trouvant que dans les dix dernières minutes avec deux essais. Trop tard.

Ce revers n'est toutefois pas complétement préjudiciable aux hommes de Pierre Mignoni, suite aux défaites du Racing en Béarn (29-27) et de Castres chez lui devant Toulouse (20-21), leurs concurrents pour un quart de finale à domicile. Mais ils ne devront pas se rater dans une semaine devant l'UBB pour atteindre cet objectif.

De l'envie, de la pression et de la détermination, le cocktail proposé par les Lot-et-Garonnais était un peu trop corsé pour les Lyonnais, adossés au vent mais bousculés dès l'entame.

Après une première pénalité rapide de Léo Berdeu, l'Argentin Facundo Bosch, repositionné en flanker ce samedi, a récompensé le gros travail des siens, seuls sur le pré avec leur jeu percutant dans l'axe (10-0, 15e).

Le LOU, peu à l'aise en touche, secteur pourtant prédominant de l'entraîneur Karim Ghezal pressenti dans le staff du XV de France après la Coupe du monde, a eu beau tenter, mais il n'a pu réduire cet écart à la pause (13-3).

Malgré le coaching anticipé de Mignoni, les Agenais ont continué à bien maîtriser leur sujet, enflammant même Armandie en trois minutes avec deux essais du capitaine Antoine Miquel, en force (63e), et surtout de Berdeu qui grillait au sprint Nakaitaci pour aplatir dans l'enbut un coup de pied à suivre de Rokoduru (25-3, 66e).

Victoire à portée, bonus en prime, la soirée aurait pu être parfaite pour le SUA. Mais les visiteurs, dans un sursaut d?orgueil, ont enfin trouvé la parade avec Virgil Bruni (71e) puis Charles Ngatai (75e) à la finition pour rendre la pilule moins amère.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.