Accéder au contenu principal

Espagne: le Real en roue libre mais en C1 l'an prochain

3 mn
Publicité

Madrid (AFP)

En roue libre, le Real Madrid a concédé une nouvelle défaite dimanche face au Rayo Vallecano (1-0), lanterne rouge avant cette 35e journée du Championnat d'Espagne. Malgré tout, voilà l'équipe merengue qualifiée pour la prochaine Ligue des champions, objectif minimal d'une saison à oublier.

Au stade de Vallecas, le Real a concédé un penalty par l'intermédiaire de Jesus Vallejo, permettant à Adrian Embarba de donner l'avantage au club du quartier populaire du sud de Madrid (23e) après recours à l'arbitrage vidéo (VAR).

Et la "Maison blanche", sans inspiration et sans révolte, a fini par concéder sa première défaite en Liga depuis 1997 face à son modeste voisin, au budget 20 fois inférieur!

Au classement, l'équipe de Zinédine Zidane (3e, 65 pts) se retrouve reléguée à 18 longueurs du FC Barcelone (1er, 83 pts), qui a décroché samedi le titre de champion d'Espagne. Mais paradoxalement, puisque tous ses poursuivants (Getafe, Séville, Valence) ont aussi perdu, le Real est assuré de terminer sur le podium à trois journées de la fin et de décrocher l'une des quatre premières places qualificatives pour la prochaine C1, l'un des objectifs minimaux de Zidane à son retour aux commandes début mars.

Evidemment, le bilan jusque-là immaculé de l'entraîneur français, vainqueur de trois Ligues des champions en trois tentatives lors de son premier mandat (2016-2018), souffre un peu de ce retour chaotique: en huit matches depuis le 11 mars, Zidane n'en a gagné que la moitié (4 victoires, 2 nuls, 2 défaites).

Dimanche, son équipe a semblé perdue, à l'image du Ballon d'Or Luka Modric, très décevant.

- Le Real groggy -

Certes, le Real était privé de son homme en forme et meilleur buteur Karim Benzema, touché à une cuisse. Mais sans lui, le duo d'attaque Mariano-Bale a été particulièrement poussif.

L'ancien attaquant lyonnais, très peu utilisé cette saison, a buté sur un défenseur alors qu'il était dans une position favorable (9e) et son joli lob a été logiquement annulé pour un hors-jeu préalable (39e).

Quant à Gareth Bale, difficile de l'imaginer rester au Real l'an prochain tant le Gallois semble traîner son spleen.

D'ailleurs, sur sa meilleure occasion de la première période, Bale a buté sur le gardien (21e) au bout d'une contre-attaque.

Mais l'arbitre a soudain interrompu le jeu, revenant à une situation survenue quelques instants plus tôt dans la surface du Real: le défenseur Jesus Vallejo a semblé retenir un attaquant par le maillot et l'arbitre, après visionnage des images en bord de terrain, a décidé d'accorder un penalty, transformé par Adrian Embarba (23e).

Le Real était groggy et il a fallu plusieurs prouesses du gardien merengue Thibaut Courtois pour éviter une addition plus lourde (17e, 56e).

Mis à part un coup franc de Bale sorti par le gardien (69e), le Real n'a pas réussi à contenir l'espoir fou du Rayo, qui rêve de se maintenir dans le sprint final.

L'équipe de Paco Jemez (19e, 31 pts) abandonne la dernière place à Huesca et pointe à six longueurs du premier non-relégable avec encore neuf points à prendre. L'exploit est-il envisageable? "Oui, c'est possible!", a scandé le bouillant stade de Vallecas.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.