Accéder au contenu principal

Venezuela : Juan Guaido appelle à la poursuite des manifestations

Des forces loyales au président Nicolas Maduro affrontent les soutiens de l'opposant Juan Guaido après un soulèvement de militaires, à Caracas le 30 avril 2019.
Des forces loyales au président Nicolas Maduro affrontent les soutiens de l'opposant Juan Guaido après un soulèvement de militaires, à Caracas le 30 avril 2019. Federico Parra, AFP

L'opposant vénézuélien Juan Guaido a annoncé le lancement de la "phase finale" de la lutte contre le président Nicolas Maduro, qui doit se poursuivre mercredi. Le président dénonce une "escarmouche putschiste".

PUBLICITÉ
  • Juan Guaido, engagé dans un bras-de-fer depuis trois mois avec le président vénézuélien Nicolas Maduro, a revendiqué mardi 30 avril le soutien de "soldats courageux" depuis une base militaire de Caracas.
     
  • L'opposant, autoproclamé président par intérim, a exhorté les Vénézuéliens et l'armée à le soutenir pour mettre fin "définitivement à l'usurpation". Dans une vidéo publiée dans la nuit, il a appelé à la poursuite des manifestations mercredi et a encouragé les militaires à "continuer d’avancer".
     
  • Au moins 69 personnes ont été blessées, dont deux par balle, dans des heurts entre forces de l'ordre et manifestants pro-Guaido, selon les services de santé.
     
  • Le chef de diplomatie américaine Mike Pompeo a affirmé que le président vénézuélien avait cherché à quitter le pays. "[Nicolas Maduro] avait un avion sur le tarmac, il était prêt à partir ce matin, d'après nos informations, et les Russes lui ont dit de rester", a-t-il lancé sur CNN, précisant que le président avait l'intention de trouver refuge à Cuba.
     
  • Nicolas Maduro est apparu dans une vidéo diffusée sur une télévision d'État. Il a prononcé un discours au cours duquel il a décrété l'échec de l'"escarmouche putschiste" et annoncé des "poursuites pénales" pour "rébellion". Il a par ailleurs démenti les propos de Mike Pompeo.
     
  • Environ 25 militaires vénézuéliens ont demandé l'asile à l'ambassade du Brésil à Caracas.

Revivez les événements sur notre livebog.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.