FRANCE

Un 1er-Mai sous haute tension, des heurts à Paris

Des heurts ont éclaté entre la police et des black blocs, mercredi, à Paris, avant le départ du défilé du 1er-Mai.
Des heurts ont éclaté entre la police et des black blocs, mercredi, à Paris, avant le départ du défilé du 1er-Mai. Zakaria Abelkafi, AFP

Des manifestations syndicales et de Gilets jaunes ont eu lieu un peu partout en France mercredi, pour la Fête du travail. Des heurts ont éclaté à Paris entre la police et des black blocs. Retrouvez le récit de cette journée sur notre liveblog.

Publicité

• Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans toute la France mercredi, dans une ambiance très tendue à Paris pour un 1er-Mai où ont eu lieu des heurts entre blacks blocs et policiers.

• Selon le ministère de l'Intérieur, un total de 164 000 personnes ont participé en France aux manifestations, dont 28 000 à Paris. Selon la CGT, ils étaient 310 000 sur près de 250 manifestations. À Paris, le cabinet Occurence, qui a effectué un comptage pour les médias, a recensé 40 000 manifestants.

• Policiers et gendarmes ont procédé à 380 interpellations, dont 330 à Paris. 250 personnes ont été placées en garde à vue, dont 210 dans la capitale.

• Le ministère de l'Intérieur avait annoncé la mobilisation de plus de 7 400 policiers dans la capitale.

• À Paris, le cortège s'est mis en marche en début d'après-midi mais sans Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à sa tête. Ce dernier a été contraint de se mettre en retrait face aux heurts entre "black blocs" et forces de l'ordre. Il a ensuite pu rejoindre le cortège de tête.

• En régions, la Fête du travail a été célébrée dans une ambiance festive par les syndicalistes, les Gilets jaunes et les politiques, mais sous haute surveillance policière.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine