Accéder au contenu principal

Le prince Naruhito intronisé empereur du Japon

Le nouvel empereur du Japon Naruhito se voit attribuer les trois trésors sacrés qui scellent son nouveau statut.
Le nouvel empereur du Japon Naruhito se voit attribuer les trois trésors sacrés qui scellent son nouveau statut. Japan Pool, AFP

Le nouvel empereur Naruhito du Japon s'est engagé mercredi à être toujours "au côté du peuple", dans son bref discours inaugural prononcé après avoir accompli ses premiers actes officiels en tant que 126e souverain du trône du Chrysanthème.

Publicité

Naruhito est officiellement devenu, mercredi 1er mai, le 126e empereur du Japon, au lendemain de l'abdication de son père Akihito. "Je m'engage à agir conformément à la Constitution et à remplir mes obligations de symbole de l'État et de l'unité du peuple, en ayant toujours le peuple à l'esprit et en me tenant toujours à son côté", a-t-il déclaré, lors de son bref discours inaugural.

Au cours d'un cérémonial très codifié au palais impérial de Tokyo, d'où les femmes de la famille impériale étaient exclues, le nouveau souverain, au côté de son frère cadet devenu prince héritier, a acté son accession au trône du Chrysanthème. Il s'est symboliquement vu attribuer les trois trésors sacrés, une épée, un miroir, un joyau, dont la possession officialise son statut d'empereur.

Le passage d'Akihito à Naruhito découle d'une loi d'exception écrite sur mesure. Pour la première fois en 202 ans, la succession se fait du vivant de l'empereur sortant, devenu à minuit mercredi empereur émérite, un titre inédit. Akihito, 85 ans, avait subtilement exprimé en août 2016 son souhait d'être déchargé de sa tâche, qu'il ne pourrait plus "exercer corps et âme" en raison de son âge et d'une santé sur le déclin. Son successeur a laissé entendre qu'il s'inscrirait dans la continuité de son ascendant.

Il lui faudra désormais imprimer sa marque, comme le soulignent les éditoriaux de presse mercredi matin. Si d'aucuns espèrent qu'il délivrera au cours de son règne qui débute un message international - on le sait très préoccupé depuis toujours par l'enseignement aux jeunes générations du passé militariste du Japon ou le problème de l'eau dans le monde -, d'autres jugent qu'il devra faire attention à ne pas être trop visible, trop actif.

L'avènement d'une nouvelle ère impériale

Si la transition se fait sur un mode très protocolaire en fonction des rites liés au shintoïsme et que la retenue est de mise, y compris parmi la population, le changement d'ère n'en est pas moins un événement historique, accompagné d'un congé exceptionnel de 10 jours.

L'accession au trône de Naruhito, âgé de 58 ans, marque l'avènement d'une nouvelle ère impériale, Reiwa ("Belle harmonie") après trois décennies d'ère Heisei ("parachèvement de la paix"), qui a marqué les esprits en raison non seulement des nombreuses catastrophes naturelles qui l'ont émaillée mais aussi de la proximité inédite de l'empereur Akihito avec le peuple dont il a été le symbole.

Jadis considéré comme une figure divine, l'empereur est défini par la Constitution d'après-guerre comme un "symbole de l'État et de l'unité du peuple" mais n'a aucun pouvoir politique. Akihito avait été le premier monarque à monter sur le trône du Chrysanthème, en 1990, aux termes de la Constitution japonaise d'après-guerre.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.