Accéder au contenu principal
Focus

La liberté de la presse continue de se détériorer au Cameroun

Capture d'écran France 24

En ce 3 mai, journée mondiale de la liberté de la presse, nous partons au Cameroun. Le pays pointe au 131ème rang sur 180 dans le classement établi par Reporters Sans Frontières en la matière. Une position peu flatteuse, qui s'est aggravée depuis la réélection contestée de Paul Biya. Aujourd'hui, la presse camerounaise est partagée entre ceux qui sont obligés de s'autocensurer par crainte de persécutions, et ceux qui n'hésitent pas à faire de la surenchère pour soutenir le pouvoir en place.

PUBLICITÉ

Une émission préparée par Patrick Lovett.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.