Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Mariage à la thaïlandaise"

France 24

Dans la presse, ce jeudi 2 mai, les violents heurts qui ont éclaté hier à Cotonou, au Bénin, entre des manifestants et les forces de l’ordre, trois jours après les législatives. Les tensions en Algérie. Le ministre britannique de la Défense limogé. Messi très très fort. Et une sacrée photo du mariage du roi de Thaïlande.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

Dans la presse, ce matin, les violents heurts qui ont éclaté, hier, à Cotonou, la capitale économique du Bénin.

D’après nos confrères de RFI, des manifestants se sont réunis devant le domicile de Thomas Boni Yayi, qui avait appelé au boycott des législatives de dimanche, marquées par l’absence de l’opposition et un fort taux d’abstention - un rassemblement en réaction à la présence massive des forces de l'ordre autour de la maison de l’ancien président. RFI évoque «une situation confuse», les proches de Thomas Boni Yaui assurant que les policiers étaient venus l’interpeller, ce que nient les autorités. Ce qui ne ferait pas doute, d’après Wakat Sera, c’est que l’actuel président béninois aurait tenu, «envers et contre tous, des élections législatives sans opposition et sans électeurs», et «s’entête(rait) à poignarder la démocratie dans le dos, en refusant de mettre un frein au processus électoral». «Patrice Talon, dans son entreprise suicidaire s’oppose à toute exhortation de mise à l’arrêt de ces législatives de malheur. Iire, il ajoute le Bénin à la liste des pays africains où la violence, les embastillements arbitraires, les menaces d’arrestations, complètent les exils forcés d’opposants comme mode de gouvernance», fustige le site d’information burkinabé.

Tensions également, hier, en Algérie, où des heurts ont éclaté sur la place du 1er-Mai à Alger, entre la police et les manifestants. Le journal d’opposition algérien El Watan évoque «un 1er mai marqué par le hirak», le soulèvement, et des manifestants toujours mobilisés contre la «feuille de route» du régime pour organiser la transition. Alors que le FLN, le parti au pouvoir, a élu, mardi, l’homme d’affaires Mohamed Djemai comme nouveau patron, l’opposition n’est toujours pas convaincue de la volonté des autorités d’organiser une réelle transition démocratique, comme en témoigne le dessin de Hic, toujours pour El Watan, qui ironise sur la façon dont le FLN prétend «faire peau neuve». A en croire le dessinateur algérien, seul aurait changé l’emballage du «saucisson FLN» - devenu, pour les manifestants, le symbole honni et moqué du pouvoir.

En Grande-Bretagne, Theresa May a limogé hier son ministre de la Défense à cause de son implication présumée dans des fuites sur l’autorisation accordée à l'équipementier chinois Huawei de participer au réseau 5G britannique. Dans une lettre envoyée à son ministre, la Première ministre assure avoir des «preuves irréfutables» de sa responsabilité, et qu'il n'y a «aucune autre version crédible des événements pour expliquer cette fuite». «Go Huawei and shut up : «Va-t-en et tais-toi», résume le gratuit Metro, jamais avare d’un bon jeu de mots. D’après The Daily Mail, qui rappelle la polémique provoquée par la décision de Theresa May d'autoriser le groupe chinois à participer au déploiement de la 5G, malgré les accusations des États-Unis, qui soupçonnent le fabricant chinois d'espionnage, le ministre limogé, Gavin Williamson, jure, lui, «sur la vie de ses enfants», qu’il n’est pas le responsable de la fuite.

La presse britannique revient aussi largement, ce matin, sur la très belle prestation, hier soir, de Lionel Messi pour le Barça. L’Argentin a marqué hier soir son 600e but en match aller de la demi-finale de la Ligue des champions, permettant à son club, le Barça, de l’emporter face à Liverpool, 3 à 0 - l’occasion pour l’édition sport du Mirror de saluer «le génie de Messi». Emerveillement aussi bien de la presse sportive catalane. El Mundo Deportivo salue le «pas de géant» franchi hier soir par Messi, auquel certains prédisent déjà un sixième Ballon d’or. C’est Christiano Ronaldo qui ne va pas être content.

Un petit détour par l’Asie, avant de nous dire à très vite. Impossible de ne pas mentionner la Une la plus surréaliste de la matinée. Elle nous vient de Thaïlande - où le crime de lèse-majesté, rappelons-le, punit de trois à quinze ans de prison toute diffamation ou insulte envers la monarchie-, avec une image de la cérémonie de mariage, hier, du roi Maha Vajiralongkorn , qui sera couronné samedi. D’après The Bangkok Post, il s’agit là de la quatrième union du souverain de 66 ans, qui a cette fois jeté son dévolu sur une hôtesse de l’air de 41 ans, promue générale en 2016. Ce qui n’a rien d’étonnant, dans la mesure où feu le caniche du roi avait lui-même été élevé au rang de maréchal en chef des forces aériennes de Thaïlande, à sa mort. Les cérémonies de crémation de l’animal avaient duré quatre jours.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.